AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A&R Hopkins {U.C.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: A&R Hopkins {U.C.   Sam 7 Fév - 21:04





HOPKINS; aurora rose
21 ans
fille à papa

HUMAN



Intelligente - Fausse Conne - Majestueuse - Aguicheuse - Brisée - Dépressive - Extrémiste
Odieuse - Sarcastique - Cynique - Déprimante - Pessimiste
Passionée - Lunatique - Douce



    Afin de juger plus facilement votre niveau, nous vous demandons, pour cette présentation, un RP ou plusieurs si vous le souhaitez, d'au minimum mille mots (dans word, allez dans le menu outils puis statistiques). Vous devrez racontez un ou plusieurs faits marquants de la vie de votre personnage en exposant sa psychologie, son caractère, son entourage... etc. Nous vous demandons également pour cette fiche une bonne syntaxe et un sens de l'orthographe correct.



    Spoiler:
     


Dernière édition par Aurora R. Hopkins le Mar 10 Fév - 21:45, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A&R Hopkins {U.C.   Sam 7 Fév - 21:05

    Il y a longtemps, je croit que je jouais avec des poupées. De jolies poupées de porcelaine. Maintenant, j'ai compris que la vie s'y s'apparentait, sans doute trop. J'y pleure souvent quand j'y pense, mais j'avale un cachet et tout va un peu mieux. Ou moins mal, c'est à vous de voir. C'est comme cela que je le vois en ce moment. Le problème avec les filles comme moi, c'est qu'à quatorze ans, on était déjà prêtes à tout pour réussir. Papa avait beaucoup d'argent, je n'avais rien à faire mais souhaitait quand même être célèbre. Et j'ai orchestré ma vie autour de ça, la célébrité. Si j'avais sut que cela me couterait mon âme et sans doute ma vie, j'aurais peut-être renoncé...
    Peut-être.



    Mes lèvres sont d'un pourpre à en faire pâlir les roses les plus rouges qui fleurissent dans mon jardin, mes cheveux d'une blondeur semblable à des épis de blé fraîchement nés, ma peau diaphane est d'une teinte cadavérique, mes yeux d'un bleu plus glacé que l'antarctique et sur mon visage resplendit une candeur que toute petite fille peut m'envier. Je m'appelle Aurora Rose Hopkins, et jamais la terre n'a porté plus vile et belle enfant que moi.
    Comme si ma beauté ne suffisait pas, je suis aussi très intelligente. A cela s'ajoute une condition sociale irréprochable. En clair, je suis en haut de la chaîne alimentaire, et vous vous êtes tout en bas. Ne vous en offusquez pas, la supériorité est une tradition familiale chez les Hopkins, mes ancêtres étaient beaux, érudits et riches, je n'y peut rien. Je n'irais pas jusqu'à prétendre que mon incontestable avance sur vous est un fardeau, mais je n'y suis quand même pas attachée. Vous ne devriez pas me haïr, vous allez bientôt comprendre que je suis la pire chose qui puisse arriver au starsystem de nôtre époque. Et vous adorez ça, les scandales dégradants, qui enfouissent la perfection millésimée des célébrités du petit écran sous la crasse de propos crus et blessants, pas vrai ?



    * * *




    La Grèce. C'est bien la Grèce. Ça me reposera. C'est ce que disent les docteurs, soit les larbins de mon père. Je les hais tous, tout comme je hais Thomas. Il est venu aussi, sans doute parce-qu'il ne peut pas se passer de moi. Il m'agace à un point que personne ne peut imaginer. Thomas Setters est un tennisman anglais. Il a longtemps été ridiculisé à cause de son nom, et on l'assimilait à un chien. Il a ensuite fait fortune grâce au tennis et au mannequinat. En effet, Thomas est le nouveau David Beckham, en plus beau, mieux fait et moins bête. Mais bête quand même. Je ne sais pas vraiment pourquoi je sors avec lui, sans doute parce-qu'il est amoureux de moi. C'est d'ailleurs ce qui fait que nous sommes toujours ensemble, son amour. Je le trompe chaque fois que je sors et il me pardonne, irrémédiablement. Il souffre de mes infidélités, et ça ne me touche pas. J'ai sentit une espèce de sentiment significatif d'une future de culpabilité à une certaine époque, mais j'ai vite changé d'avis. En fait, le moment où j'ai changé d'avis, c'était celui-là :




    Nous garons nôtre lamborghini gris métallisée sans faire attention au domestique qui manque de s'écraser, lui et ses gambas de qualité première, cinq euros pièces pour une marque à la con, c'est vous dire. Il descend, m'ouvre la porte, je lui souris, m'agrippe à son épaule, et me dresse, divine, au milieu de ce décor paradisiaque. Je suis plus jolie que n'importe quelle antiquité mythologique ou autre aquarelle poussiéreuse. Je fais partie de l'élite, les plus jolie filles du monde, les plus finement et strictement filtrées pour que ne reste d'elle qu'une pureté angélique, divine, une bouillie infâme de personnalité brisée, quelques cachets d'antidépresseurs avec une vodka tonic : c'est l'histoire de ma vie, de nôtre vie.
    Je porte un ensemble Chanel à deux cent mille euros, ce n'est pas cher comparé à ce que c'est d'habitude. Je pense à Naomi Campbell et à ses travaux d'intérêts généraux, et je rit discrètement. J'aime bien Naomi, elle est amusante et a tendance à partir sans jamais payer les consommations, alors qu'elle pourrait racheter le restaurant dans lequel elle a dîné. Bref, la robe, très courte (Elle m'arrive au ras des cuisses, si je me penche je ferais d'un simple passant le plus heureux des hommes.), est noire à pois blanc, pure soie et le sigle brodé sur l'étiquette, à quoi j'ajoute ma paire de Gucci noires, qui me cachent la moitié du visage et éclipsent les cernes violettes que je me suis faite à enchaîner dîners mondains sur dîners mondains, défiant mon énergie, mon éveil et surtout ma ligne. Il ne faut pas croire, cinq crevettes au citron fois vingt-cinq ça finit par peser. C'est ce qui me différencie des autres, je ne me prive jamais pour ce qui est de la bouffe. D'ailleurs, c'est une des raisons pour lesquelles les médias déclarent que je suis la mannequin la moins classe de toutes, ça et le fait que je sois un paillasson humain, tout le monde m'étant déjà passé dessus au moins deux fois. La première pour voir, et la deuxième pour vérifier qu'on a pas rêvé. J'ai un temps pensé que cette réputation me nuirai, que plus aucun magazine n'oserai m'engager, mais non. Au contraire, ils ont tous tendance à me hurler que je suis LA poupée brisée du siècle et que ça me vaut tout les contrats du monde. Imbéciles.


    C'est au treizième trou que j'ai craqué. J'ai commencé à rire, très fort, à une blague raciste et pitoyable du type qui nous avais invité. J'ai rit si fort, et de manière si fausse, qu'ils ont ouvert grand les yeux. Mon rire s'est vite mué en une espèce de cri de rage, véritable hurlement de damnée, après quoi j'ai éclaté en sanglots. Je suis tombé par terre, ai lâché ma vodka orange, qui était dégueulasse, parce-que la vodka ce n'est pas pour le goût qu'on la boit, et ai pris mon visage entre mes mains, mes doigts tendant de pénétrer dans mon crâne, de le briser comme une vulgaire coquille d'œuf. Thomas a accourut, il a tenté de me prendre le bras, je l'ai giflé de toute mes forces, lui ai laissé entrevoir mon visage déformé par la haine. Il m'a relevée, m'a collée contre le mur, et a glissé sa main sous ma jupe. Si je raconte à cette vitesse, c'est parce-que tout s'est enchainé de manière frénétique, comme un diaporama chaotique, tout était maladroit, ne me poussant qu'à le détester encore et encore. Bref, je m'empare de sa main, la repousse et pleure. Il me tend la boîte que j'ai dans ma pochette Vuiton, me fait avaler deux comprimés et, sous ma demande, me donne les clefs de la lamborghini. Il semble triste de me voir dans un tel état et je lui murmure, entre deux baisers : « T'inquiète pas, ça va aller. ». Cela résume tout. Ma dépression suite aux racontas des médias, dont je me contrefout soi dit en passant. Les médias, c'est la raison qu'évoque mon père lorsqu'on évoque les conséquences désastreuses de se fortune sur ma vie. Il ne m'a jamais vraiment montré qu'il m'aimait, pourtant je sais que c'est le cas. La vrai raison de mon mal-être, c'est cet espèce de manque d'amour que me témoignent les mecs. Il n'y a que Thomas, et je suis pas fichue d'en tomber amoureuse. Je m'entiche de tout le monde, du moins de tous ceux qui me haïssent. C'est douloureux, très douloureux. Enfin, j'aperçois le capot de la voiture de luxe.


    Je roule vite, très vite. Je passe la barre des cent cinquante kilomètres heures. Je pleure, ouvre la fenêtre et jette le paquet d'antidépresseurs en fermant les yeux, je ne veux pas savoir où il a atterrit. On est samedi, on est en Italie, on faisait du golf. Je faisais du golf, lui doit toujours en faire. Ou alors il a poursuivit ma voiture en se rendant compte qu'il n'aurait jamais dut me filer les clefs. Je sourit à cette idée et lâche le volant. Le platane n'a pas tardé, ou plutôt le pin Écossais importé du pays d'origine. J'ai survécu, seule ma jambe a été fracturée, de manière bénigne. Certains chutent d'une cinquantaine d'étages et survivent, moi je sors saine et sauve d'un crash de bagnole à cent cinquante avec un conifère en plein pare-brise, ne m'en demandez pas les raisons. Tout ce que je sais c'est que pour le coup, je le lui ai bien amoché son bolide à ce con.


Dernière édition par Aurora R. Hopkins le Mar 10 Fév - 21:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A&R Hopkins {U.C.   Sam 7 Fév - 21:05

    Voilà, j'aimerais que vous changiez mon pseudo en "Aurora R. Hopkins" si cela ne vous dérange pas. Merci. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Belen C. Kalligaris
    e l e c t r i c
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 1136

Age : 29
Prénom/Pseudo : Maëva

Divinité jouée : Artémis
Pouvoir/Humanité Développée : communiquer avec les animaux.

Emploi : monitrice de plongée
Humeur : Massacrante


GOT A SECRET
Âge du perso: 3356 ans. Dans cette vie, 27 ans.
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: A&R Hopkins {U.C.   Dim 8 Fév - 0:38

Bienvenue ici, je te fais cela de suite. Wink

_________________


Oh, mon Egerie,
Quittons ce bitume qui nous rend gris,
Nous abrutit et salit nos plumes.
Oh, toutes ces prairies,
Si près d'où je viens, si loin d'où je suis.
Si loin d'où je suis, si près d'où je viens.
Kaponz & Spinoza - Exil
chamallow - crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea P. Iordanou
    c o m b a t i v e
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 918

Age : 34
Prénom/Pseudo : Hélène.

Divinité jouée : Athéna.
Pouvoir/Humanité Développée : Influence les esprits.

Emploi : Archiviste à l'office de tourisme.
Humeur : Gueule de bois.


GOT A SECRET
Âge du perso: 3379 ans ... ouch ! En paraît 22.
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: A&R Hopkins {U.C.   Dim 8 Fév - 13:33

Evan. <3
Bienvenue parmi nous.
Bon courage pour la fiche.

_________________

Sur le fil du rasoir je déambule ma vie. Au fond d'un vieux tiroir, j'accumule mes envies. De la beauté du marbre, j'ai parfois la froideur mais c'est au bout d'un sabre, que j'accroche mon coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A&R Hopkins {U.C.   Dim 8 Fév - 17:45

    Merci à vous deux Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A&R Hopkins {U.C.   Mar 10 Fév - 21:46

Médiocre mais... fini =(
Revenir en haut Aller en bas
Anthea P. Iordanou
    c o m b a t i v e
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 918

Age : 34
Prénom/Pseudo : Hélène.

Divinité jouée : Athéna.
Pouvoir/Humanité Développée : Influence les esprits.

Emploi : Archiviste à l'office de tourisme.
Humeur : Gueule de bois.


GOT A SECRET
Âge du perso: 3379 ans ... ouch ! En paraît 22.
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: A&R Hopkins {U.C.   Mar 10 Fév - 22:07

On voit ça entre admin. Wink

_________________

Sur le fil du rasoir je déambule ma vie. Au fond d'un vieux tiroir, j'accumule mes envies. De la beauté du marbre, j'ai parfois la froideur mais c'est au bout d'un sabre, que j'accroche mon coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea P. Iordanou
    c o m b a t i v e
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 918

Age : 34
Prénom/Pseudo : Hélène.

Divinité jouée : Athéna.
Pouvoir/Humanité Développée : Influence les esprits.

Emploi : Archiviste à l'office de tourisme.
Humeur : Gueule de bois.


GOT A SECRET
Âge du perso: 3379 ans ... ouch ! En paraît 22.
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: A&R Hopkins {U.C.   Mar 10 Fév - 22:41

Présentation validée.
Bon jeu. =)

_________________

Sur le fil du rasoir je déambule ma vie. Au fond d'un vieux tiroir, j'accumule mes envies. De la beauté du marbre, j'ai parfois la froideur mais c'est au bout d'un sabre, que j'accroche mon coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A&R Hopkins {U.C.   

Revenir en haut Aller en bas
 
A&R Hopkins {U.C.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
God Only Knows :: « Ouverture » :: S'inscrire dans l'imaginaire :: — Présentations refusées ou non terminées-
Sauter vers: