AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 NYMPHIDIA « it’s too late for regrets » -- FINIT

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: NYMPHIDIA « it’s too late for regrets » -- FINIT   Mar 10 Fév - 22:50


BELLAQUA ; Nymphidia
2750 ans - 19 ans
Etudiante & Serveuse

HALF GOD



. Hélène .
. Humanité développée : charme .
. Descendance de Zeus .
. 2750 ans. Dans cette vie, 19 ans .

Fille de Léda, une humaine, et de Zeus, Dieu des dieux, Hélène est l’une des plus belles humaines que la Terre ait connu. Dans l’antiquité, sa mère aurait été visité par Zeus, ce qui aurait entraîné sa naissance particulière. En effet, celle ci est née dans un oeuf, avec son frère jumeaux Castor. A demi divin, la belle Hélène a connut beaucoup de problèmes durant sa vie. Mariée a Ménélas, puis enlevée par Paris, elle fut l’une des protagonistes de la Guerre de Troie, et en était même la raison. Elle avait été désignée par Aphrodite comme étant la plus belle humaine de la terre, mais la protection de celle ci ne lui avait malheureusement pas été d'un grand secours quand son enlèvement déclencha une guerre sanglante. Cela fait des milliers d’années qu’Hélène erre sur terre, attisant les jalousies et créant des discordes entre hommes. Malheureusement pour elle, elle tombe toujours amoureuse de la mauvaise personne...



Spoiler:
 


Dernière édition par Nymphidia Bellaqua * le Lun 16 Fév - 19:38, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NYMPHIDIA « it’s too late for regrets » -- FINIT   Mar 10 Fév - 22:50

La beauté plait aux yeux, la douceur charme l'âme.



© glance18 and kissandbite




      HELENE - « Pâris non ! As – tu perdu l’esprit ? »
      PÂRIS - « C’est toi et seulement toi qui me rend comme cela mon amour. »

    Hélène soupira et effleura du bout des doigts la joue du jeune homme, elle l’aimait tellement que cela lui faisait mal. Il y a encore quelques temps jamais elle n’aurait crû qu’un tel sentiment puisse exister, pourtant dès que son regard avait croisé le sien tout avait changé. En bien ? En mal ? La jeune femme était incapable de répondre à cette question tant elle était troublée. Pâris saisit sa main et l’attira doucement contre lui avant de lui baiser tendrement chaque doigt avec une lenteur délibérée. Hélène se mordit la lèvre inférieur pour contenir un petit gémissement, elle ferma les yeux et tenta de se concentrer sur autre chose pour garder les idées claires et oublier le feu qui venait de naître dans son bas ventre. Hélas elle n’y parvint pas, le jeune homme semant de doux baisers le long de son coup. Quand il parcouru sa mâchoire, la jeune femme passa une main derrière sa nuque et l’embrassa avec désespoir en y mettant toute la force qu’elle possédait. Quand ils se séparèrent le souffle court et saccadé Pâris essuya une larme qui perlait au coin de l’œil de sa compagne.

      PÂRIS - « Viens avec moi à Troie, je t’en prie. »
      HELENE - « Je ne peux pas, ne te rend pas tu comptes des conséquences que ma fuite entraînerait ? Ménélas sera furieux, il me cherchera et me trouvera, où que j’aille ! »
      PÂRIS - « Une fois que nous serons chez moi Ménélas ne pourra plus rien contre nous et il n’aura pas d’autres choix que de nous laisser vivre en paix. Ne m’aimes – tu pas ? Tes paroles durant tout ce temps étaient – ils des mensonges ? Rien que des mensonges …»
      HELENE - « Bien sûr que non ! » s’écria t – elle outrée « Jamais, tu m’entends ? Jamais je n’ai triché sur mes sentiments. Tu es celui qui m’a volé mon cœur. » murmura t – elle au bord des larmes.

    Hélène se remémora le jour de leur rencontre, la première fois qu’elle le vit, sans même le connaître elle tomba éperdument amoureuse. Alors que son mari se trouvait juste à ses côtés, alors qu’Hector se présentait et expliquait les raisons de leur venu, elle ne pu détourner le regard de celui de Pâris. La jeune femme lutta cependant longtemps contre cette vague de sentiments qui l’assaillaient jour et nuit, elle fuyait sans cesse le jeune homme qui la suivait partout et profitait de la moindre occasion pour lui décrire son amour. Elle crû devenir folle, ne sachant que faire pour mettre un terme à la situation consciente qu’au fond elle était comblée par ses douces paroles qui résonnaient sans cesse à ses oreilles. Les choses se compliquèrent lorsque Ménélas s’absenta pour aller en Crète, les premiers jours Hélène resta enfermée dans ses appartements ne les quittant que pour les repas, mais l’amour est plus fort que tout, plus fort que sa volonté. Hector ne remarqua rien, aveugle à ce qui se passait sous son propre nez, la jeune femme s’en voulait car il était un homme bon et droit, le genre d’homme qu’elle appréciait beaucoup. Seulement en compagnie de Pâris ses résolutions volaient en éclat, sa raison s’effilochait jusqu’à disparaître totalement, alors elle se laissait emportée dans les bras de son amant. Ménélas étant loin, Hélène commît l’erreur d’oublier le danger et quand il revint c’était trop tard, elle ne pouvait plus reculer face à ses sentiments. La jeune femme était littéralement devenue accro à Pâris, à sa présence, à son odeur, à son corps et quand son mari réintégra sa couche, elle dû fournir un effort incommensurable pour ne pas hurler. Le temps était passé si vite depuis l’arrivée des troyens, beaucoup trop vite … Et maintenant que lui demandait – il ? De fuir, loin de Sparte, loin de Ménélas, loin de toute raison.

      PÂRIS - « Viens. »
      HELENE - « Oui. »

    Alors la jeune femme pleura, elle pleura toutes les larmes de son corps, pertinemment consciente de la fureur prochaine de son mari avec un mauvais pressentiment qui la tiraillait au plus profond d’elle – même. Hélène ne se doutait pas alors de l’ampleur que prendrait les choses, non elle se doutait pas que son amour serait la cause de la mort de milliers d’hommes.

    La guerre de Troie débuta …


Dernière édition par Nymphidia Bellaqua * le Lun 16 Fév - 16:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NYMPHIDIA « it’s too late for regrets » -- FINIT   Mar 10 Fév - 22:51

Le sommeil n'est pas un lieu sûr.



© Lali_sweety and Nalazhar



    Nymphidia ouvrit subitement les yeux, déjà affolée, elle paniqua de plus belle lorsqu’elle se rendit compte qu’elle se trouvait au cœur de l’obscurité. La jeune femme écarquilla les yeux et sursauta lorsqu’un bruit se fit entendre, le livre qu’elle avait sur ses genoux venait de glisser et de tomber sur la sol avec un bruit mat. Le bruit familier de la pluie tambourinant contre la volet la ramena à la réalité et finit de la rassurer. En soupirant elle alluma une petite lampe posée sur sa table de chevet et ramassa le livre : « Les plus grandes histoires de Troie », elle sourit tout en le caressant et se rendit compte que malgré les années passées et le nombre incalculable de fois qu’elle l’avait lu il s’en sortait plutôt bien en mettant de côté une ou deux pages cornées. Elle l’ouvrit à l’endroit où elle s’était arrêtée deux heures plus tôt et contempla l’illustration qui représentait Hélène et Pâris côte à côte sur le bateau les emmenant pour Troie. Son cœur se serra lorsque son rêve lui revint en mémoire, rêve qu’elle faisait de plus en plus souvent, seuls quelques détails changeaient de temps à autres. Nymphidia aurait très bien plus l’ignorer mais … Alors qu’habituellement les songes restent vagues et brumeux, ce dernier est des plus net et dépasse la réalité à un tel point qu’à son réveille la jeune femme a beaucoup de mal à reprendre pied.

    Elle rejeta les couvertures et se leva sur la pointe des pieds, il était encore tôt et aucun bruit ne troublait le silence de la maison. La jeune femme ouvrit sa porte en douceur pour éviter les grincements et descendit les escaliers qui débouchaient dans l’entrée. Elle se dirigea à gauche et entra dans une vaste salon qui ouvrait sur la cuisine. Elle se figea étonnait de constater que sa sœur et son père s’affairaient à faire le petit déjeuner puis se marcha directement vers la piano. L’instrument lui était d’un grand réconfort et secours lorsqu’elle souhaitait réfléchir. La musique lui permet d’évacuer ses sentiments et de faire le vide dans son esprit afin de mieux réfléchir, Nymphidia était emportée dans un autre monde dont elle seule avait l’accès. Tandis qu’elle prenait place sur la tabouret, Teddy le labrador de la famille approcha en trottinant et poussa un jappement avant de poser la tête sur sa cuisse. La jeune femme le gratta derrière les oreilles un petit moment et commença a jouer. Alors que le son du piano s’éleva dans la maison, elle ferma les paupières et se laissa emporter par le tourbillon des notes. Dans un coin de son esprit Nymphidia essaya de déterminée la raison pour laquelle l’histoire d’Hélène et Pâris la bouleversait à ce point même des années après l’avoir entendu pour la première fois mais elle ne trouva pas la solution. Elle pensa alors à ces anciens petits copains et sourit sans s’en rendre vraiment compte, la jeune femme n’avait jamais eu de chance elle non plus et tombait toujours amoureuse de la mauvaise personne. Aimer quelqu’un lui apportait à chaque fois de nombreux problèmes, si bien qu’elle s’était promis de ne plus tomber amoureuse, s'il le fallait elle finirait ses jours none dans un couvant. Elle éclata de rire, un rire sans joie, perdant le fil de la mélodie qui s’évanouit aussitôt. Oui s’exiler serait peut être un moyen mais elle n’appréciait guère le fait de devoir fuir.

      PERE - « Tu sembles de bonne humeur ce matin, vient prendre ton petit déjeuner. »
      NYMPHIDIA - « J’arrive tout de suite. »

    Elle se leva, Teddy sur ses talons et se rassit en face d’une énorme assiette de pancake. Nymphidia écarquilla les yeux de surprise se demandant où elle allait bien pouvoir caser tout cela. Avisant son jeune frêre qui la regardait avec jalousie, elle entreprit de lui donner la moitié de sa part. A présent c’était lui qui se trouvait avec une montagne de pancake arrosaient de sirop d’érable.

      NYMPHIDIA - « Je serais curieuse de voir la taille de ton estomac Alex. »
      PERE - « Ces pancake était pour ta sœur jeune homme, c’était juste pour marquer le coup. Après tout c’est ton dernier matin parmi nous Nymphidia. »
      NYMPHIDIA - « Je t’ai déjà dit que je rentrerais les week end, ce n’est pas parce que je vais vivre sur le campus que je pars définitivement de la maison. »
      PERE - « Quoiqu’il en soit ça reste un grand changement. »
      ALEX - « C’est pas tout mais je peux avoir le dernier pancake ? »
      PERE - « Fils, tu es un estomac sur pattes, tu manges pour dix ! Comment veux – tu qu’on y arrive si on dépense tout en nourriture ? Et moi je n’ai pas le droit d’en manger. »
      ALEX - « Tu en as mangé tout autant que moi ! »
      NYMPHIDIA - « Tel père, tel fils. »
      PERE - « Ok celui qui dit la chose la plus ridicule le concernant aura le droit de manger ce pancake. »
      ALEX - « La plus ridicule ? »
      NYMPHIDIA - « Papa je t’en prie tu as quel âge ? Vous ne pouvez pas tout simplement le partager en deux ? »
      ALEX - « Huumm ... Je commence ! Berenice est plus grande que moi. »
      NYMPHIDIA « Ce n’est pas la fille que tu aimes bien qui est dans ta classe ? »
      PERE - « Tu places la barre très haute ! A toi, depuis que tu es toute petite je ne t’ai jamais entendu te plaindre, tu as le droit tu sais. Cela fait du bien de temps en temps. »
      NYMPHIDIA - « Merci mais non merci je vais me préparer. »

    Sans demander son reste, la jeune femme se leva et se rendit à l’étage où elle s’effondra sur son lit. Se plaindre ? Voilà quelque chose à quoi elle n’y avait jamais réfléchit, Nymphidia n’est pas le genre de personne à partager ouvertement ses sentiments. Si l’on devait décrire son caractère l’on dirait qu’au première abord elle est réservée et quelque peut renfermée, c'est une solitaire et ce depuis longtemps. Elle est entourée de peut d’amis bien que tout le monde l’apprécie les autres sont juste des connaissances avec qui elle parle de temps en temps. La plupart des gens connaisse la Nymphidia douce et toujours souriante qui donne un coup de main avec plaisir et ne cherche jamais à aller plus loin. Peut se rend compte qu’il y a plus, une jeune femme qui a du mal à accepter la mort de sa mère, une jeune femme attachée à sa famille, une jeune femme intelligente qui prend beaucoup de choses au sérieux … et ainsi de suite. Oui, Nymphidia entretient une certaine image non pas qu’elle soit fausse mais elle préfère laisser qu’une poignée de personnes la voir telle qu’elle est vraiment. Pourquoi ? Si on lui posait la question elle répondrait qu’il est difficile de faire confiance et plus encore de s’entourer des bonnes personnes. Néanmoins, en dessous de cette coquille elle reste quelqu’un de confiance, énergique avec qui il est agréable de parler et qui n'hésite pas à dire ce qu'elle pense. Nymphidia décida de laisser cela de côté pour le moment et alla vite se préparer avant de finir d’emballer ses quelques affaires restantes. Sa vie marquait un tournant, aujourd’hui elle devenait étudiante et entrait à l’université. Elle saluait ce changement avec joie et non avec appréhension, elle était heureuse d’acquérir un semblant d’indépendance et de commencer enfin des études de journalisme comme elle l'avait promis à sa mère avant que cette dernière ne décède.

    **

      NYMPHIDIA - « Ho non c'est pas vrai ! Pardon je ne vous avez pas vu. »
      INCONNU - « C'est bon, ce n'est pas grave. Attend je vais t'aider. »
      NYMPHIDIA - « Non ça ira c'est juste q... »


    Chargée d’un carton remplit de livres et de classeurs, la jeune femme s’était retournée rapidement sans porter la moindre attention aux gens qui l’entouraient. Elle percuta alors quelqu’un de plein fouet, ayant pour résultat d’envoyer valser dans les airs la carton qui n’avait rien demandé à personne et tout son contenu. Nymphidia soupira, maudit son manque d’impatience et se confondit en excuses avant de plonger pour ramasser ses affaires. Lorsque l’inconnu l’aida dans sa tâche elle voulut protester mais ne pu continuer sa phrase en croisant son regard. L’homme accroupit devant elle avait exactement les même yeux que Pâris dans son rêve, à tel point que s’en était troublant mais également très gênant quand elle se rendit compte qu’elle s’était figée et le regardait d’un air béat. La jeune femme se redressa, ferma la bouche avant de gober une mouche et ramena une mèche de ses cheveux derrière son oreille. Geste destiné à cacher sa gêne et son malaise. Alors qu’il lui tendait un classeur elle se décida à reprendre la parole, histoire de lui montrer qu’elle n’était pas simple d’esprit et en total possession de ses moyens.

      NYMPHIDIA - « Merci. »
      INCONNU - « Pas de problème. Tu devrais être plus prudente avec ton carton. »
      NYMPHIDIA - « Oui je sais on me le dit souvent. »


    Pardon ? Holala bravo ! C’était la première fois qu’elle avait une telle réaction avec un garçon, et tout cela à cause de quoi ? D’une paire d’œil, bon d’accord une magnifique faire d’œil mis tout de même. Après ce magnifique dialogue, Nymphidia s’étonna que le jeune homme reste toujours devant elle et ne se soit pas sauvé. Non au lieu de cela il la fixait avec un vague sourire sur les lèvres, un sourire tout sauf moqueur au grand soulagement de la jeune femme.

      INCONNUE - « Auxence, dépêche toi un peut tu veux ? »
      IAUXENCE - « J’arrive ! Bon … A bientôt peut être, salut. »
      NYMPHIDIA - « Salut. »


Dernière édition par Nymphidia Bellaqua * le Lun 16 Fév - 19:35, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anthea P. Iordanou
    c o m b a t i v e
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 918

Age : 34
Prénom/Pseudo : Hélène.

Divinité jouée : Athéna.
Pouvoir/Humanité Développée : Influence les esprits.

Emploi : Archiviste à l'office de tourisme.
Humeur : Gueule de bois.


GOT A SECRET
Âge du perso: 3379 ans ... ouch ! En paraît 22.
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: NYMPHIDIA « it’s too late for regrets » -- FINIT   Mar 10 Fév - 23:09

Bonsoir !
Bienvenue parmi nous.
Mais avant que tu ailles plus loin, je tiens à te signaler qu'il existe déjà deux Nymphidia en concurrence. Or nous n'acceptons que deux personnes par PP pour tenter sa chance.
Merci de ta compréhension. =)

_________________

Sur le fil du rasoir je déambule ma vie. Au fond d'un vieux tiroir, j'accumule mes envies. De la beauté du marbre, j'ai parfois la froideur mais c'est au bout d'un sabre, que j'accroche mon coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NYMPHIDIA « it’s too late for regrets » -- FINIT   Mar 10 Fév - 23:15

    Merci Anthéa ^^
    Je me suis dit que je pourrais essayer vu que la première fiche est " en danger "
    Est - il possible d'attendre ( et de garder ma fiche ) pour voir si elle se manifeste ? Si ce n'est pas le cas je pourrais alors peut être continuer la mienne ?
Revenir en haut Aller en bas
Belen C. Kalligaris
    e l e c t r i c
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 1136

Age : 29
Prénom/Pseudo : Maëva

Divinité jouée : Artémis
Pouvoir/Humanité Développée : communiquer avec les animaux.

Emploi : monitrice de plongée
Humeur : Massacrante


GOT A SECRET
Âge du perso: 3356 ans. Dans cette vie, 27 ans.
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: NYMPHIDIA « it’s too late for regrets » -- FINIT   Mer 11 Fév - 0:03

Bonsoir, Bienvenue ici.
Si tout le monde fait comme toi, l'anarchie est à venir. Nous en discutons, et attendons une manifestation de la Nymphidia qui est en danger.

_________________


Oh, mon Egerie,
Quittons ce bitume qui nous rend gris,
Nous abrutit et salit nos plumes.
Oh, toutes ces prairies,
Si près d'où je viens, si loin d'où je suis.
Si loin d'où je suis, si près d'où je viens.
Kaponz & Spinoza - Exil
chamallow - crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NYMPHIDIA « it’s too late for regrets » -- FINIT   Mer 11 Fév - 0:09

    Dans ce cas supprimez moi ce n'est pas grave je comprend.
    Et j'avais dit à l'autre Nymphidia que je me retirerais si cela n'allait pas.
    Tant pis j'aurais du m'inscrire avant et je tiens parole ^^
Revenir en haut Aller en bas
Belen C. Kalligaris
    e l e c t r i c
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 1136

Age : 29
Prénom/Pseudo : Maëva

Divinité jouée : Artémis
Pouvoir/Humanité Développée : communiquer avec les animaux.

Emploi : monitrice de plongée
Humeur : Massacrante


GOT A SECRET
Âge du perso: 3356 ans. Dans cette vie, 27 ans.
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: NYMPHIDIA « it’s too late for regrets » -- FINIT   Mer 11 Fév - 0:19

lol. Non mais la décision n'a pas été prise. Wink
J'ai envoyé un mail à la première Nymphidia, si elle se manifeste, tu ne pourras prendre Nymphidia.
Cela dit, s'il n'y a pas de réponses, tu seras autorisé à continuer ta fiche. =)
C'est juste qu'on essait d'éviter les problèmes de ce genre, et puis j'avais oublié de le noter dans la fiche du perso, alors cela n'est pas vraiment ta faute.
Patience donc. =)

_________________


Oh, mon Egerie,
Quittons ce bitume qui nous rend gris,
Nous abrutit et salit nos plumes.
Oh, toutes ces prairies,
Si près d'où je viens, si loin d'où je suis.
Si loin d'où je suis, si près d'où je viens.
Kaponz & Spinoza - Exil
chamallow - crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NYMPHIDIA « it’s too late for regrets » -- FINIT   Mer 11 Fév - 0:23

    Daccord pas de problème.
    Désolée pour le dérangement ^^
Revenir en haut Aller en bas
Belen C. Kalligaris
    e l e c t r i c
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 1136

Age : 29
Prénom/Pseudo : Maëva

Divinité jouée : Artémis
Pouvoir/Humanité Développée : communiquer avec les animaux.

Emploi : monitrice de plongée
Humeur : Massacrante


GOT A SECRET
Âge du perso: 3356 ans. Dans cette vie, 27 ans.
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: NYMPHIDIA « it’s too late for regrets » -- FINIT   Mer 11 Fév - 0:27

T'en fais pas. =)
On en discute.

_________________


Oh, mon Egerie,
Quittons ce bitume qui nous rend gris,
Nous abrutit et salit nos plumes.
Oh, toutes ces prairies,
Si près d'où je viens, si loin d'où je suis.
Si loin d'où je suis, si près d'où je viens.
Kaponz & Spinoza - Exil
chamallow - crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belen C. Kalligaris
    e l e c t r i c
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 1136

Age : 29
Prénom/Pseudo : Maëva

Divinité jouée : Artémis
Pouvoir/Humanité Développée : communiquer avec les animaux.

Emploi : monitrice de plongée
Humeur : Massacrante


GOT A SECRET
Âge du perso: 3356 ans. Dans cette vie, 27 ans.
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: NYMPHIDIA « it’s too late for regrets » -- FINIT   Mer 11 Fév - 13:14

Tu peux continuer, la première Nymphidia préfère laisser sa place. Wink

_________________


Oh, mon Egerie,
Quittons ce bitume qui nous rend gris,
Nous abrutit et salit nos plumes.
Oh, toutes ces prairies,
Si près d'où je viens, si loin d'où je suis.
Si loin d'où je suis, si près d'où je viens.
Kaponz & Spinoza - Exil
chamallow - crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NYMPHIDIA « it’s too late for regrets » -- FINIT   Lun 16 Fév - 19:37

    EDIT : Voilà ma fiche est terminée, ce n'est pas extra mais j'éspère que cela ira.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NYMPHIDIA « it’s too late for regrets » -- FINIT   

Revenir en haut Aller en bas
 
NYMPHIDIA « it’s too late for regrets » -- FINIT
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Histoire d'un joyeux brigand
» wiki pour l'obtention du dofus pourpre
» [PRECOMMANDE] Avec Infini Regret (VaeVictis Collection Jeux d'Histoire)
» Good late night? Finally especially for you. - NOAH.M
» Tournoi FOW Late Bordeaux 24/25 oct 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
God Only Knows :: « Ouverture » :: S'inscrire dans l'imaginaire :: — Présentations refusées ou non terminées-
Sauter vers: