AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Apollon ou Dorian Phébus Kalligaris, le brillant !

Aller en bas 
AuteurMessage
Dorian Phébus Kalligaris
Apollon ¤ The Ardient
avatar

Date d'inscription : 04/05/2009
Nombre de messages : 95

Age : 31
Prénom/Pseudo : Alex

Divinité jouée : Apollon,
Dieu de la Clarté Solaire, de la Beauté, de la Raison, des Arts et de la Musique.
Pouvoir/Humanité Développée : Pouvoir de guérison.
Je ne peux guérir que des blessures physiques, des plaies, des bleus ou autres brûlures, tant que leur étendue ne dépasse pas le décamètre... Je dois avoir contact avec la zone en question... et l'avantage c'est que je peux l'utiliser sur moi.

Emploi : Euh... Joker ! XD
Humeur : Bonne !


GOT A SECRET
Âge du perso: Dieu : 3356 ans // Humain : 27 ans
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Apollon ou Dorian Phébus Kalligaris, le brillant !   Lun 4 Mai - 21:09

KALLIGARIS
Dorian, Phébus
26 ans
Médecin

FALLEN GODS






  • Pseudonyme/Prénom : Alex
  • Âge : 21 ans.
  • Fille ou Garçon : Garçon.
  • Célébrité : Jared Padalecki
  • Code du Réglement : edit code ok.
  • Une suggestion, un commentaire ? Non, pas pour l'instant.
  • Comment avez-vous découvert le forum ? Il se trouve qu'une certaine joueuse d'Esteban m'en avait parlé, il ya un petit temps. Et en fouillant les marque-pages de firefox, hier, j'ai jeté un oeil aux prédefs. J'ai vu qu'Apollon était libre, me v'là. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Phébus Kalligaris
Apollon ¤ The Ardient
avatar

Date d'inscription : 04/05/2009
Nombre de messages : 95

Age : 31
Prénom/Pseudo : Alex

Divinité jouée : Apollon,
Dieu de la Clarté Solaire, de la Beauté, de la Raison, des Arts et de la Musique.
Pouvoir/Humanité Développée : Pouvoir de guérison.
Je ne peux guérir que des blessures physiques, des plaies, des bleus ou autres brûlures, tant que leur étendue ne dépasse pas le décamètre... Je dois avoir contact avec la zone en question... et l'avantage c'est que je peux l'utiliser sur moi.

Emploi : Euh... Joker ! XD
Humeur : Bonne !


GOT A SECRET
Âge du perso: Dieu : 3356 ans // Humain : 27 ans
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Apollon ou Dorian Phébus Kalligaris, le brillant !   Lun 4 Mai - 21:10





- Les prémisces d'un Dieu -



    Il était une fois... une foi ?
    D'aussi loin que remonte l'histoire des Hommes, il est un concept qui n'a jamais échappé aux mortels... la foi. En des temps déjà anciens, on imaginait que le Monde était organisé par des Dieux, puissants, courageux, intervenant chacun dans un domaine bien précis. C'était l'époque où immortels régnaient sans partage sur l'Univers, et de leur courroux naissaient les catastrophes, les épidémies et les guerres. L'âge d'or, comme ils nommaient ce lointain passé. Il n'est pas question de raconter un conte, mais bien de transmettre l'histoire d'un Dieu, un Immortel presque tombé dans l'oubli le plus total. Alors oui, il était une fois... une foi.


Marchant sur le pont de la petite embarcation de bois, bercée par les vagues, la malheureuse Léto se tenait le ventre à deux mains. Nul doute, à la vue de sa taille qu'elle avait été engrossé et que l'enfant en question devait être bien corpulent. Un homme vigoureux probablement. La malheureuse tomba à genou sur le bois, le visage couvert de sueur et de souffrance. L'homme qu'il la conduisait n'était autre qu'un ami fidèle inquiet pour sa santé. Victime d'une malédiction terrible, la pauvre femme ne parvenait pas à mettre bas où qu'elle aille. Elle se souvenait de la merveilleuse nuit passée avec Zeus... Dieu des Dieux, de la tendresse de ses caresses et de ses baisers. Elle aurait du prendre garde et être plus prudente. Être désirée d'un tel Maître dépassait l'entendement et la raison. Mais ce fut trop tard, le mal était déjà fait et elle portait déjà sa progéniture lorsque la femme du Seigneur de l'Olympa, Héra apprit l'infidélité. De la colère, elle jeta sa jalousie sur Léto et lui imposa une terrible malédiction : "Aucun morceau de terre, aucune parcelle d'océan n'accueillera le fruit de cet adultère. Que ma volonté soit respectée et fasse trembler n'importe quelle partie du monde, car si elle est bafouée, ma vengeance et ma colère dévasteront à jamais ceux qui ont osés défier la puissante Héra !". Ainsi, par sa cruauté et son désir de vengeance, la Reine des Dieux imposa sa loi... et jusqu'à présent aucune aide ne fut apportée à la malheureuse cible. Grimaçant de douleur, Léto n'en put plus. Elle jeta un oeil à l'horizon et aperçut un petit ilôt. La nuit tombait...

"Oh, de grâce, je t'implore... accorde-moi protection et hospitalité sur ton sol, que je puisse enfanter. Le reste du Monde me rejète et je ne peux plus vivre ainsi... Ma fin est proche, je t'en prie, aide-moi..."

"La malédiction et les ordres sont clairs. Je ne peux accéder à ta requête... j'en suis navré..."

"De tous les endroits que je parcours depuis des jours et des semaines, tu es le premier à éprouver pour moi un sentiment de pitié. Je paie un tribut que je n'ai pas mérité... l'enfant de Zeus qui m'habite est prêt... je dois lui donner la vie, il n'a nullement mérité le sort imposé par Héra."

"Je ne peux pas, les conséquences seront terribles pour moi... je suis balotté par les flots, noyés par l'écume, rongé par les vents mais toujours là, en rempart contre le temps..."

"Quel bénéfice tires-tu de ta condition ? Tu es désert, oublié des cartes, condamné à être emporté tôt ou tard. Héra peut-elle te protéger ? Qu'est-ce que cela changera si tu m'offres l'asile ? Le vigoureux fils de Zeus pourra te donner enfin vie. Il te célèbrera comme son berceau, il t'admirera pour ton acte de bravoure. La volonté de Zeus est que cet enfant naisse... qui, du Roi ou de la Reine de l'Olympe crains-tu ?"

Des larmes roulèrent sur les joues de on visage exténué. L'îlot resta silencieux de longues minutes. Le soleil déclinait lentement. Après une attente interminable, il finit par répondre, avec une assurance déconcertante :

"Je ne puis laisser ta souffrance plonger ma conscience dans le désespoir. Je n'ai rien à perdre à ce que tu viennes mettre bas sur mon sol. Considère-moi comme ton refuge, et je t'en conjure, que ton fil respecte ta promesse..."

Et comme une libération, l'embarcation toucha terre, Léto boitilla pour s'extirper et marche que le sol rocheux de son hôte. Elle s'appuya contre la paroi d'une petite falaise et gémit. La force qui jusqu'à présent l'empêchait de faire le travail s'était évaporée. Elle s'assit et au prix de longs instants de souffrance qui l'épuisèrent, elle parvint à mettre au monde son enfant... une fille... Artémis ! La nuit avait déjà bien avancée et la pleine lune éclairait l'endroit désert dépourvu de végétation. A peine née, l'enfant assista sa mère au bord du malaise. Ce n'étai pas un mais deux enfants qu'elle possédait. Sa souffrance continua jusqu'à l'aube et au prix d'un dernier supplice, elle donna naissance, grace à sa fille, à un second Dieu... Apollon que les rayons du soleil vonrent caresser de leur délicate attention, donnant à ses cheveux de magnifiques éclats dorés, rappelant avec délicatesse les splendides champs de blé à la saison chaude. A peine le Dieu nait-il qu'il respecte le serment fait par sa mère.

"Oh toi, Délos, qui nous a offert la vie, notre dette est grande. Nous te devons bien plus que l'accomplissement d'une promesse. Que ton existence soit justement récompensée pour ta bravoure et ta chaleur."

D'immenses colonnes sortirent des flots, soutenant l'îlot de leur majesté et de leur fermeté. Protégé de la violence des vagues, Apollon ordonna aux forces terrestres de lui obéir, de ses propres mains il battit un temple dont la grandeur participa à la création du mythe... de la légende. Apollon, le brillant, le beau, le raisonné ou encore le purificateur venait de naître. On raconte que Délos fut toujours un asile sûr pour Artémis, Léto et lui. Mais le Dieu et sa magnifique soeur n'étaient pas les enfants de Zeus pour rien. Leur vengance allait être terrible. Ils punirent et ôtèrent la vie à tous les complices d'Héra chargés de tuer leur mère. Du serpent Python au traître Tytyos, en passant par les enfants de Nyobé, aucun n'échappera à leur esprit vengeur. Léto ayant enfin son honneur réparé, le Dieu décide de visiter le Monde et d'en apprendre les raffinements.







- Attributs, responsabilité -



    Et le Dieu au doux visage se lève et dit, de sa voix mystérieuse, ponctuée de notes mélodieuses : "Que l'on me donne la kithare pour amie et l'arc recourbé, pour essence. Ainsi, je révèlerai aux hommes les véritables desseins de Zeus, tels que je peux les sentir et les voir par le sang qui coule dans mes veines". Et de bon coeur, de rajouter : "Que l'on bâtisse des Oracles et des temples à mon effigie, j'apporterais la guérison aux braves, je guiderais les flèches des archers, j'apprendrais aux Hommes à se servir d'une lyre. Je rendrais au soleil, son bel éclat."


- Que ton avis éclairé serve ce monde, Apollon. Va et fais connaître ma volonté, qu'elle guide les Mortels. Que la Grèce resplendisse !

- Bien, père.

Méthodiquement mais sereinement, Zeus, disparut dans une gerbe d'éclairs. Régnant sur l'Olympe, le Roi des Dieux venait de donner à son fils un char tiré par des cygnes. L'animal, harmonieux, d'une couleur douce et agréable, incarnait la pureté. Belle Artémis, Belle Léto, un hommage à votre vertu ! Sur ce char orné d'or, un grand carquois était déposé, rempli de flèches à la pointe en argent. Le bel archer posa sa main sur les rênes et avec élégance, son char s'envola dans les Cieux, surplombant les nuages. Brillant comme l'astre du jour, il aterrit sur les terres des Hyperboréens, famille et patrie de sa mère, Léto. Reconnaissant à ce peuple d'avoir porté jadis sa propre mère, il apprécia très vite leur compagnie, si vite, qu'il en oublia presque le reste. Il leur apprit la danse, le chant et l'art, participant à la propérité de ce peuple. Au printemps, finalement, Apollon s'en fut vers de nouveaux horizons : Delphes. Il y fonda un oracle, au prix d'une guerre avec Gaïa, qu'il finit par emporter. Prenant sous sa protection des explorateurs de Crète, il les mena au Temple qu'il venait de bâtir, défiant la Terre puis en fit ses serviteurs. Il choisit une jeune femme vierge éperdument amoureuse de lui et lui ordonna :

- Toi, femme fidèle, je sais les sentiments que tu éprouves. Je ne puis te laisser désespérement m'attendre? Unissons-nous pour qu'entre nous et le monde, il n'y ait aucun obstacle.

La jeune femme accepta et leurs deux esprits s'unirent, s'entremêlèrent. La jeune femme devint la Pythie, prêtresse et Oracle, choisie par Apollon lui même. Après avoir enchanté et égayé les villageois, le Dieu quitta Delphes et parcourut la Grèce. Il s'installa dans un lieu splendide où il se procura des moutons. Allongé sur l'herbe, sa toge à moitié ouverte laissant apparaître son magnifique corps d'athlète, il laissait échapper de sa bouche un chant mélodieux. Les oiseaux se taisaient tant ils étaient subjugués. Mais tandis que son attention était occupée par sa composition, quelqu'un vola son troupeau. S'apercevant du forfait trop tard, Apollon demanda aux oiseaux de lui indiquer la direction à suivre. Et tandis qu'il demandait à la Pythie quel était le malveillant dérobeur, elle lui apprit qu'il n'était autre qu'Hermès ! Furieux, Apollon ramena son troupeau et s'en fut quérir son demi-frère.

- Tu mériterais que mon courroux ne soit pas retenu par tes langes, odieux meneur de larcin ! Mais... quel est donc ce son cristallin ?

Hermès lui tendit une lyre, qu'il avait fait lui-même et lui dit :

- J'ai fabriqué cet instrument, les cordes tendes accompagneront ta voix à merveille. Prends-le, et joues-en harmonieusement sur les routes et les chemins.

Apollon prit le présent dans ses doigts fins et pinça quelques cordes. Aussitôt subjugué par la pureté qu'il apportait, le Dieu proposa à son frère de lui échanger son troupeau contre la lyre. Hermès refusa mais Apollon, reconnaissant lui pardonna tout. Les deux dieux se lièrent d'amitié, lui se promettant de le protéger, comme il protégeait sa mère et sa soeur. Ainsi, furent consacrés emblème de Phébus, la lyre, le cygne, l'arc et le char. Il manquait cependant un détail... La première déconvenue amoureuse qu'il subit eut une fin tragique. Frappé de plein fouet par les traits d'Éros, Apollon tomba éperdument amoureux de Daphné. Mais désireux d'avoir sa vengeance, le dieu de l'amour, inspira le dégoût chez la jeune femme. Après avoir éperdument cherché à la chérir, Daphné désespérée, fit le souhait de se transformer en laurier. Et devant les yeux d'Apollon, la mlaheureuse se transforma en végétal. Touché au coeur, chagriné, le Dieu donna une protection éternelle à l'arbre et se fit une couronne avec le laurier. Ainsi, la belle jeune femme ne quitterait jamais son être.


Dernière édition par Dorian Phébus Kalligaris le Mar 5 Mai - 19:17, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Phébus Kalligaris
Apollon ¤ The Ardient
avatar

Date d'inscription : 04/05/2009
Nombre de messages : 95

Age : 31
Prénom/Pseudo : Alex

Divinité jouée : Apollon,
Dieu de la Clarté Solaire, de la Beauté, de la Raison, des Arts et de la Musique.
Pouvoir/Humanité Développée : Pouvoir de guérison.
Je ne peux guérir que des blessures physiques, des plaies, des bleus ou autres brûlures, tant que leur étendue ne dépasse pas le décamètre... Je dois avoir contact avec la zone en question... et l'avantage c'est que je peux l'utiliser sur moi.

Emploi : Euh... Joker ! XD
Humeur : Bonne !


GOT A SECRET
Âge du perso: Dieu : 3356 ans // Humain : 27 ans
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Apollon ou Dorian Phébus Kalligaris, le brillant !   Lun 4 Mai - 21:10





- Immortel, parmis les Immortels -


    "Craignez la vengeance de l'Apollon Céleste ! Car de tous les fils de Zeus, de toutes les puissances divines, il est un ennemi des plus redoutables. Lui faire ombrage est une injure, le trahir est une folie. Et de sa grande majesté, il viendra vous faire payer le lourd tribut de vos offenses, par la souffrance et la maladie. Si telle est sa colère, priez et implorez pour qu'à defaut d'envoyer la peste dans votre foyer, il daigne vous achever d'une flèche..."


- On raconte que dès sa naissance, Apollon avait hérité de la beauté de son père et de sa mère. Ses traits étaient si ambigus qu'il était difficiles de résister à l'attirance qu'il procurait. Son visage fin, légèrement effemminé, et son corps puissant, taillé par Zeus lui-même dans le roc, avait de quoi séduire mortels et immortels. Il ne fait aucun doute aujourd'hui que le Dieu avait une bisexualité assumée. C'était courant à cette époque, et cela ne choquait personne. Il était presqu'un passage obligé de pratiquement un rite de passage à l'âge adulte avec un ou une amie. Néanmoins, on prête à Apollon de nombreux amours qui malheureusement pour lui ne durèrent jamais longtemps. On peut penser qu'il faisait fuir les mortels par sa beauté et son intelligence.

Le vieil homme laissa aux étudiants le soin de noter ce qu'il venait de dire puis passa à une diapositive sur Zeus, tandis qu'il allait commencer son explication, un jeune homme leva la main et demanda, après y avoir été invité :

- Monsieur, comment était perçu Apollon à cette époque ? Il n'avait pas une réputation de tombeur ?

Des rires montèrent dans l'amphithéâtre et le professeur fit un sourire, il éteignit le projecteur et fit quelques pas. Sa voix un peu tremblante perça le léger silence :

- La réputation d'Apollon le précédait, certains écrit parlent même d'un engouement disproportionné. Mais Apollon était certainement le Dieu le moins proche idéolgiquement des humains. Il inspirait respect, amour ou envie, mais surtout confiance et justice. En réalité, il était tout autre. Dans quelques versets de divers philsophes, dont Hérodote, on parle de son caractère. Il n'était pas seulement beau en apparence mais aussi très cultivé. C'était un passionné du savoir, de la musique en particulier. Ses connaissances étaient très grandes, c'est en cela qu'il séduisait. Mais, différentes choses ont fait de lui un Dieu redoutable. Ses malheurs amoureux, l'ont conduit à se fermer au monde, et donc à éviter les relations durables. Il a néanmoins toujours été fidèles aux personnes qu'il aimait, chose qui se différencie de son père, dont nous allons parler...

- S'il vous plait, j'ai une autre question : Qu'en était-il de ses pouvoirs, de sa vraie personnalité, il avait tout de même une façon bien à lui d'être loyal, non ?

- Oui et non... Apollon avait des choix à faire, tant lors de la construction de Troie où, furieux ne pas avoir été payé pour accomplir la punition que Zeus lui avait infligé après qu'il ait tenté de le trahir avec d'autres divinités, il a lâché une épidémie de peste sur les habitants que lors de ses communcations spirituelles avec l'Oracle et notamment Oedipe. Chaque choix qu'il a pris a été longtemps médité. Il y était contraint tant cela avait de l'importance pour le monde. Ce qu'il faut savoir c'est qu'on lui attribuait de nombreuses missions périlleuses, outre l'Oracle, comme guider le soleil, soigner les méritants, protéger sa mère et sa soeur. Il était d'un caractère très protecteur envers eux, comme envers les hyperboréens et Délos, l'îlot où il était né. Quiconque avait l'audace de s'en prendre à ce qu'il chérissait, héritait de ses foudres. Epidémies, sècheresses, coups de chaleur étaient ses punitions favorites. Mais s'il jugeait l'adversaire valeureux, il le tuait de son arc. Sa vengance était terrible et beaucoup ont payé pour avoir osé le bafouer. Il pouvait très bien imiscer une maladie dans un être vivant ou grâce à des êtres vivant, les rats et les serpents notamment lui obéissaient, ou l'éviscérer et le laisser mourir. Comme sa jumelle Artémis, la violence faisait partie de sa personnalité. Il était redouté par ses admirateurs et les autres, c'est d'ailleurs pas crainte de se mettre Apollon à dos que certaines communautés indiennes ou italiennes ont fait construire des temples à son effigie. Et puisque nous parlons de ces temples, je vais prendre le temps de développer davantage. Il était de coutume d'y trouver des substances particulièrement hallucinogènes, probablement employées pour créer un état de transe. Le Dieu n'apparaissait jamais réellement à ses prêtresses mais communiquait des interprêtations diverses par métaphores, poèmes ou chants. Il chantait d'ailleurs très bien et tout instrument passant entre ses mains faisait les notes les plus mélodieuses. De même dans ses temples, il y avait une ambiance harmonieuse, agréable.

- Qu'en était-il de la guérison ?

- Oh, il faisait des miracles. Il sauvait une multitude de gens de la mort parfois, mais n'accomplissait pas le geste souvent. Il savait en effet que l'être humain était fait pour mourir, aussi les miraculés étaient choisis soit pour accomplir quelque chose soit pour récompenser leur dévouement. Voilà. Avez-vous d'autres questions ?

- Non, merci beaucoup.

- Vous semblez intéressé par le sujet... je peux vous proposer un ouvrage...

- Hum... merci mais ça ira, j'ai ce qu'il faut et puis vos explications me conviennent.

Le professeur fit un sourire et reprit son cours. Le jeune étudiant jeta un coup d'oeil autour de lui puis se leva et sortit doucement, sans faire de bruit, laissant le cours se poursuivre.






- Jumeaux de choc -


- Je t'ai vu l'autre jour, tu sortais de lafaculté des arts et des lettres...

Bellen passa une main dans ses longs cheveux blonds. Qui aurait pu croire à cet instant que Dorian et elle, étaient frère et soeurs, jumeaux ! Le belle jeune femme qui avait un air revêche mais terriblement attirant n'en était pas à sa première réincarnation. Lui non plus d'ailleurs. En tout cas à part le charme naturel, il était difficile de faire le rapport entre eux, enfin sauf si on voyait le nom de famille. Et pourtant, ils avaient un passé en commun, si intéressant. Dorian se souvint de leur complémentarité qui encore aujourd'hui faisait des miracles. Elle était si sauvage, si impulsive qu'elle brusquait son monde trop parfait de rigueur et de bonne manières. Elle s'adonnait parfois à des propos crus, petite sauvageonne à la crinière dorée... et techniquement sa grande soeur puisqu'elle avait aidé à sa naissance. Mais bon, depuis toujours il la protégeait. Elle faisait partie de ce qu'il était prêt à préserver au péril de son immortalité. Il posa délicatement sa fourchette sur le côté et dit, avec un petit sourire taquin :

- Tiens, tiens, j'ignorais que tu étais passionnée par ces domaines !

- Oh, je n'étais pas là pour étudier mais pour récupérer des vieilles babioles trouvées dans la mer... Et toi Dorian, Tu n'es pas sensé t'occuper de la médecine ?

- Hum... si. Mais j'étais nostalgique, j'avais envie d'écouter les cours sur la mythologie, tu sais, l'époque où je rayonnait de ma magnificence et où tu étais voilée par mon ombre...

Bellen fit la moue et lança un regard noi à son frère. Entre elle et lui c'était le jour et la nuit, si opposés mais si semblables. Ils auraient du former une seul et unique personne, mais le destin avait décidé d'une autre voie. Ainsi soit-il, ils étaient jumeaux, sans vraiment l'être. Dorian reprit, avec un ton soudain préoccupé :

- Belen.

- ...

- Belen !

- Quoi ?

- Fais attention...

- Et ?

- Tu mets de la sauce sur la nappe...

- Et ?

- On est au restaurant, Belen.

- Et ?

- Tu m'exaspères chère soeur...

- Et toi tu fais chier !

Elle lui lâcha ces mots avec une telle assurance et une telle conviction que Dorian resta surpris. Apparamment autour, ils avaient entendu vu qu'ils pouffaient de rire. Le jeune homme rougit légèrement et répondit, l'air sérieux :

- Tu étais obligée d'utiliser un tel langage ici ? Nous sommes dans un endroit assez côté, quand même...

- Oh lâche-moi... c'est pas comme si nous étions dans un palace non plus.

- Parfois, je me demande vraiment si nous sommes frère et soeur, toi et moi... tu pourrais au moins faire un effort.

- Je pourrais, si j'en avais envie. Mais ce n'est pas le cas...

Dorian leva les yeux au ciel et Bellen afficha un sourire resplendissant. Dès qu'elle avait l'occasion de le stopper dans ses paroles en ayant le dernier mot, elle ne se gênait pas. Il était courant qu'elle l'emporte. Dorian, finissait par lâcher prise lorsque c'était trop grossier. Sa soeur qui n'était autre qu'Artémis avait toujours agi avec un penchant pour la violence, si bien qu'elle faisait fuir les hommes. Sauf peut-être un... mais le pauvre gaillard ne savait pas à quoi s'attendre... pourvu qu'elle ne le transforme pas en cerf, celui-là ! Ou qu'elle ne lui crève pas les yeux au ciseau ! Le repas continua, et la discussion dévia vers d'autres sujets. Tout de même, ils avaient de la chance de pouvoir compter l'un sur l'autre, malgré leur mésentente fréquente. Du temps qu'elle regardait son téléphone portable, Dorian lui jeta un coup d'oeil. Il était décidément fier de sa soeur !


Dernière édition par Dorian Phébus Kalligaris le Ven 8 Mai - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Phébus Kalligaris
Apollon ¤ The Ardient
avatar

Date d'inscription : 04/05/2009
Nombre de messages : 95

Age : 31
Prénom/Pseudo : Alex

Divinité jouée : Apollon,
Dieu de la Clarté Solaire, de la Beauté, de la Raison, des Arts et de la Musique.
Pouvoir/Humanité Développée : Pouvoir de guérison.
Je ne peux guérir que des blessures physiques, des plaies, des bleus ou autres brûlures, tant que leur étendue ne dépasse pas le décamètre... Je dois avoir contact avec la zone en question... et l'avantage c'est que je peux l'utiliser sur moi.

Emploi : Euh... Joker ! XD
Humeur : Bonne !


GOT A SECRET
Âge du perso: Dieu : 3356 ans // Humain : 27 ans
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Apollon ou Dorian Phébus Kalligaris, le brillant !   Lun 4 Mai - 21:10





- Descendance et trahison -


- J'y arriverais, je trouverais le moyen de guérir le cancer !

Non, ce n'était pas Dorian qui parlait ainsi. Au détour d'un couloir de l'hôpital, il s'était adossé contre le mur pour boire un café et écouter la conversation qu'entretenait son fils avec un autre mortel. Oh, n'allez pas croire qu'Auxence est le fils du jeune homme. Pas du tout même... en réalité, ce sont ceux qui les incarnent qui ont un lien de parenté. D'aussi loin que lui remontaient ses souvenirs, Apollon ne pouvait oublier la dure tragédie qui avait frappé sa famille... Et Asclépios, désormais réincarné en Auxence avait hérité de foudres conséquentes pour ses gestes, pourtant pas si malencontreux... Il se souvint de Coronis... la belle jeune femme l'avait séduit alors qu'il voyageait à travers la Grèce. Radieuse et si délicate, son coeur lui fut presqu'acquis. Ils passèrent une nuit torride, motivée par les émotions et les sentiments amoureux qui les habitaient. Ce fut cette nuit là, sur l'herbe humide d'un pré, perdu en Thessalie qu'Asclépios fut conçu. Fruit d'un amour passionnel, le bébé put profiter du ventre protecteur de sa mère pour grandir, sous la proctection du Dieu bienveillant. Mais Coronis commit l'irréparable... elle profita de son absence pour convoler avec un autre éphèbe. Alerté par le vol des cygnes et par les murmures du Soleil, Apollon découvrit l'horrible vérité. son coeur en fut brisé... et ce fut sa soeur Artémis qui en recolla quelques morceaux. Furieux d'avoir été ainsi trahi dans son essence, Apollon chargea sa jumelle d'abattre Coronis, ses sentiments l'empêchant d'agir par lui-même... Il entendit les cris de souffrance de celle qu'il avait aimé et puis les pleurs d'un enfant... son fils ! Ne pouvant se résoudre à la barbarie envers un innocent, il prit le gamin sous sa divine protection et l'éleva.

Très vite Auxence avait développé des dons pour la médecine et pour les guérisons. Ainsi, le beau jeune homme avait hérité du pouvoir de son géniteur. Fier d'avoir une progéniture aussi intelligente, Apollon l'encouragea à poursuivre dans cette voie. Mais il fut une nouvelle fois touché par la tragédie. Ressucitant les morts grace au sang de Gorgone, Asclépios trahit le fondement qu'avait instauré Zeus à savoir que les mortels devaient le rester. Furieux, le Roi des Dieux ne chercha pas à comprendre et sans aucune pitié, il foudroya Asclépios sur place. furieux, Apollon avait alors juré vengeance contre son père et même s'il n'y parvint pas, il manqua pour une fois sa cible de peu. Puni et solitaire, le Dieu ne put que veiller sur son fils à distance, en le regardant évoluer lors de ses réincarnations dans d'autres familles. Aujourd'hui, il l'avait en face, enfin à côté... il pouvait presque le toucher et le serrer dans ses bras.... Presque, parce qu'il n'avait pas oublié le détail qui sautait pourtant aux yeux : ils avaient presque le même âge... donc à moins de passer pour un homosexuel, Dorian ne gagnerait pas à enlacer Auxence. Et puis Zeus avait été très clair... il fallait laisser les Demi-Dieux dans l'ignorance. C'était mieux ainsi... Son fils passa à côté de lui et lui lança un coup d'oeil. Dorian lui sourit aimablement puis posa son regard ailleurs. C'était étrange la façon dont leurs yeux se rencontraient, un peu comme par magnétisme mais sans plus. Il était pénible de ne pas pouvoir lui parler... son enfant que Zeus lui avait si violemment arraché...

Il n'avait plus une grande ressemblance, entre eux... Blonds au départ, tous les deux avaient une enveloppe charnelle différente d'antan. Mais des choses restaient comme le charme de Dorian. Aussi bien proportionné que sculpté, il était grand, élancé. Presque les deux mètres, c'est dire si c'était grand... Ses muscles avaient toujours été plus ou moins saillants, dessinés à la perfection et soigneusement constitués. Et puis il y avait ce visage, ces cheveux châtains, certes mais longs, ondulant volontiers au gré du vent et de ses agréables notes. Il n'aimait pas vraiment la pilosité... mais parfois, il gardait une petite barbe, pour changer un peu. Ses yeux, d'un vert presque bleu, en amande donnait à son regard une certaine majesté. Ses sourcils, plutôt bien répartis apportaient une touche de sérieux et de sagesse. Ses lèvres fines, sysmétriques à la perfection venaient parfaire sa beauté. Mais Dorian, avait eu le coeur brisé de trop nombreuses fois par le passé pour tomber amoureux de n'importe qui. Après plus de 3 millénaires d'histoire, et d'existence, il avait acquis une grande expérience de la vie. Dommage que son fils ne puisse pas se souvenir. Il le regarda s'éloigner. Il était fier. Il enleva sa blouse et sortit de l'hôpital. La mélancolie le reprenait et la saissisait au corps... Il rentra chez lui, un appartement assez petit mais confortable, bien éclairé. Il ôta ses chaussures et s'assit en tailleurs sur son lit, sa lyre entre les mains. Il avait bien du dépenser une somme gigantesque pour se la procurer... mais elle ne le quitterait plus !

Se berçant de la chaleurs des rayons du soleil qui faisait briller les petites gouttes de sueur sur sa peau au tein délicieusement hâlé, il pinça les cordes avec agilité et savoir-faire. Une belle méodie résonna alors de ses sons cristallins, résonnant dans la pièce. Emporté par sa passion, Dorian se mit à chanter. Sa voix, douce et au ton parfait vint se marier avec l'instrument pour une chanson de plusieurs minutes... en grec ancien, la langue des Dieux d'antan. Phébus, son husky communénement appelé, chien de traîneau se posa au pied du lit et écouta, émerveillé par le raffinement de cette musique. Ils restèrent une bonne heure à écouter et lorsque Phébus s'endormit, Dorian rangea soigneusement sa lyre et se déshabilla. Apaisé, il prit une bonne douche et se coucha. Tout médecin avait bien le droit à un peu de repos...


Dernière édition par Dorian Phébus Kalligaris le Sam 9 Mai - 0:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belen C. Kalligaris
    e l e c t r i c
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 1136

Age : 29
Prénom/Pseudo : Maëva

Divinité jouée : Artémis
Pouvoir/Humanité Développée : communiquer avec les animaux.

Emploi : monitrice de plongée
Humeur : Massacrante


GOT A SECRET
Âge du perso: 3356 ans. Dans cette vie, 27 ans.
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Apollon ou Dorian Phébus Kalligaris, le brillant !   Lun 4 Mai - 22:07

Si tu reste, je te bénie. <3
Je vais pouvoir jouer. XD

Bienvenue ici. Excellent choix de perso. <3

_________________


Oh, mon Egerie,
Quittons ce bitume qui nous rend gris,
Nous abrutit et salit nos plumes.
Oh, toutes ces prairies,
Si près d'où je viens, si loin d'où je suis.
Si loin d'où je suis, si près d'où je viens.
Kaponz & Spinoza - Exil
chamallow - crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Phébus Kalligaris
Apollon ¤ The Ardient
avatar

Date d'inscription : 04/05/2009
Nombre de messages : 95

Age : 31
Prénom/Pseudo : Alex

Divinité jouée : Apollon,
Dieu de la Clarté Solaire, de la Beauté, de la Raison, des Arts et de la Musique.
Pouvoir/Humanité Développée : Pouvoir de guérison.
Je ne peux guérir que des blessures physiques, des plaies, des bleus ou autres brûlures, tant que leur étendue ne dépasse pas le décamètre... Je dois avoir contact avec la zone en question... et l'avantage c'est que je peux l'utiliser sur moi.

Emploi : Euh... Joker ! XD
Humeur : Bonne !


GOT A SECRET
Âge du perso: Dieu : 3356 ans // Humain : 27 ans
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Apollon ou Dorian Phébus Kalligaris, le brillant !   Lun 4 Mai - 23:36

Merci. ^^

Je me suis inscrit c'est bien pour rester. Wink
D'autant plus qu'Apollon m'inspire.
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Apollon ou Dorian Phébus Kalligaris, le brillant !   Mar 5 Mai - 17:24

Apollon ! I love you

Contente de te compter parmi nos membres cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Phébus Kalligaris
Apollon ¤ The Ardient
avatar

Date d'inscription : 04/05/2009
Nombre de messages : 95

Age : 31
Prénom/Pseudo : Alex

Divinité jouée : Apollon,
Dieu de la Clarté Solaire, de la Beauté, de la Raison, des Arts et de la Musique.
Pouvoir/Humanité Développée : Pouvoir de guérison.
Je ne peux guérir que des blessures physiques, des plaies, des bleus ou autres brûlures, tant que leur étendue ne dépasse pas le décamètre... Je dois avoir contact avec la zone en question... et l'avantage c'est que je peux l'utiliser sur moi.

Emploi : Euh... Joker ! XD
Humeur : Bonne !


GOT A SECRET
Âge du perso: Dieu : 3356 ans // Humain : 27 ans
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Apollon ou Dorian Phébus Kalligaris, le brillant !   Sam 9 Mai - 0:48

Fiche terminée. ^^

S'il faut modifier éditer, n'hésitez pas à me le dire.

Je me suis permis de reprendre ta fiche, Bellen, enfin le passage avec Apollon en y ajoutant ma touche personnelle, j'espère que ça ne te gêne pas. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belen C. Kalligaris
    e l e c t r i c
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 1136

Age : 29
Prénom/Pseudo : Maëva

Divinité jouée : Artémis
Pouvoir/Humanité Développée : communiquer avec les animaux.

Emploi : monitrice de plongée
Humeur : Massacrante


GOT A SECRET
Âge du perso: 3356 ans. Dans cette vie, 27 ans.
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Apollon ou Dorian Phébus Kalligaris, le brillant !   Sam 9 Mai - 0:50

Aucun souci,
je vais lire vos fiches respectives et je vous donne ma réponse demain. <3

_________________


Oh, mon Egerie,
Quittons ce bitume qui nous rend gris,
Nous abrutit et salit nos plumes.
Oh, toutes ces prairies,
Si près d'où je viens, si loin d'où je suis.
Si loin d'où je suis, si près d'où je viens.
Kaponz & Spinoza - Exil
chamallow - crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Phébus Kalligaris
Apollon ¤ The Ardient
avatar

Date d'inscription : 04/05/2009
Nombre de messages : 95

Age : 31
Prénom/Pseudo : Alex

Divinité jouée : Apollon,
Dieu de la Clarté Solaire, de la Beauté, de la Raison, des Arts et de la Musique.
Pouvoir/Humanité Développée : Pouvoir de guérison.
Je ne peux guérir que des blessures physiques, des plaies, des bleus ou autres brûlures, tant que leur étendue ne dépasse pas le décamètre... Je dois avoir contact avec la zone en question... et l'avantage c'est que je peux l'utiliser sur moi.

Emploi : Euh... Joker ! XD
Humeur : Bonne !


GOT A SECRET
Âge du perso: Dieu : 3356 ans // Humain : 27 ans
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Apollon ou Dorian Phébus Kalligaris, le brillant !   Sam 9 Mai - 0:55

Sans problème. Je viens de me rendre compte que j'avais une autre personne en concurence, lol.

Bonne nuit. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belen C. Kalligaris
    e l e c t r i c
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 1136

Age : 29
Prénom/Pseudo : Maëva

Divinité jouée : Artémis
Pouvoir/Humanité Développée : communiquer avec les animaux.

Emploi : monitrice de plongée
Humeur : Massacrante


GOT A SECRET
Âge du perso: 3356 ans. Dans cette vie, 27 ans.
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Apollon ou Dorian Phébus Kalligaris, le brillant !   Dim 10 Mai - 19:15

Alors, je valide. =)
Je t'avoue ne pas avoir été totalement transporté par ta fiche mais ta manière d'écrire est très agréable, et je pense que tu as bien compris et cerné le personnage. Seul bémol, la couleur utilisée pour les paroles. XD Je me suis explosée les yeux. Mdr.
Bon jeu parmi nous. Wink
Ah, et cela ne me dérange nullement que tu es pris un bout de ma fiche, bien au contraire, si cela t'a aidé, j'en suis contente. =)

_________________


Oh, mon Egerie,
Quittons ce bitume qui nous rend gris,
Nous abrutit et salit nos plumes.
Oh, toutes ces prairies,
Si près d'où je viens, si loin d'où je suis.
Si loin d'où je suis, si près d'où je viens.
Kaponz & Spinoza - Exil
chamallow - crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esteban L. Goerdizös

avatar

Date d'inscription : 01/02/2009
Nombre de messages : 226

Age : 31
Prénom/Pseudo : Steph

Divinité jouée : Arès, Dieu de la Guerre
Pouvoir/Humanité Développée : Force

Emploi : Tavaille dans une salle de sport
Humeur : Dévastatrice


GOT A SECRET
Âge du perso: 3370 années divines -- 27 années humaines
Relations:
Croyance:
100/0  (100/0)

MessageSujet: Re: Apollon ou Dorian Phébus Kalligaris, le brillant !   Dim 10 Mai - 20:41

Yeah mon Alex !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Very Happy
Ravie que tu sois parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea P. Iordanou
    c o m b a t i v e
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 918

Age : 34
Prénom/Pseudo : Hélène.

Divinité jouée : Athéna.
Pouvoir/Humanité Développée : Influence les esprits.

Emploi : Archiviste à l'office de tourisme.
Humeur : Gueule de bois.


GOT A SECRET
Âge du perso: 3379 ans ... ouch ! En paraît 22.
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Apollon ou Dorian Phébus Kalligaris, le brillant !   Dim 10 Mai - 21:14

Bienvenue parmi nous.
Excellente fiche.

_________________

Sur le fil du rasoir je déambule ma vie. Au fond d'un vieux tiroir, j'accumule mes envies. De la beauté du marbre, j'ai parfois la froideur mais c'est au bout d'un sabre, que j'accroche mon coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Phébus Kalligaris
Apollon ¤ The Ardient
avatar

Date d'inscription : 04/05/2009
Nombre de messages : 95

Age : 31
Prénom/Pseudo : Alex

Divinité jouée : Apollon,
Dieu de la Clarté Solaire, de la Beauté, de la Raison, des Arts et de la Musique.
Pouvoir/Humanité Développée : Pouvoir de guérison.
Je ne peux guérir que des blessures physiques, des plaies, des bleus ou autres brûlures, tant que leur étendue ne dépasse pas le décamètre... Je dois avoir contact avec la zone en question... et l'avantage c'est que je peux l'utiliser sur moi.

Emploi : Euh... Joker ! XD
Humeur : Bonne !


GOT A SECRET
Âge du perso: Dieu : 3356 ans // Humain : 27 ans
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Apollon ou Dorian Phébus Kalligaris, le brillant !   Lun 11 Mai - 17:38

Dsl Bellen pour tes yeux. xD
Je sens que ma chère soeur risque de me le faire payer... Laughing

Merci à tous les trois sinon. ^^

Esteban >>> Ouaisss ! Ravi aussi ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Apollon ou Dorian Phébus Kalligaris, le brillant !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Apollon ou Dorian Phébus Kalligaris, le brillant !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un p'tit graffiti ? (PV Dorian).
» (Dorian) “Lorsque vous lui ouvrez la porte, la magie est partout.”
» Besoin d'un conseil pour choisir un programme de manager
» Cherche à rejoindre ALCDF
» What a brilliant idea!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
God Only Knows :: « Ouverture » :: S'inscrire dans l'imaginaire :: — Présentations refusées ou non terminées-
Sauter vers: