AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Is it a crime to say I love you so? . Azhraël (100%)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Is it a crime to say I love you so? . Azhraël (100%)   Jeu 14 Mai - 2:52

AZHRAËL NOAH IOANNIS


    « Je la voie dans mes rêves. Si douce, si belle et pourtant si inaccessible. Lorsque je veux me rapprocher d’elle pour pouvoir frôler sa peau d’ivoire, elle semble se reculer jusqu’à devenir intouchable. Elle est si loin de moi. Elle fuit, elle me glisse lentement mais sûrement entre les doigts. Son visage me semble flou et net à la fois ; pourtant, je connais ses traits par cœur. Je veux être son bonheur, je veux faire sa joie. Je ne la connais pas, mais j’ai besoin d’elle pour survivre. Elle hante mes rêves, c’est une présence indispensable pour moi. Personne ne peut empiéter sur son bonheur, elle doit toujours garder ce merveilleux et éblouissant sourire sur ses fines lèvres désirables. C’est ma raison de vivre, à présent. L’attendre.. L’attendre, dans l’espoir de la trouver un jour, de la trouver et de l’aimer d’un amour sans restrictions, sans barrières. L’aimer à en mourir.. »
      « Je ne suis qu’un humain, un pauvre mortel. Un peintre, un rêveur, un lunatique. Un passionné, un extrême, un homme. Je me nomme Azhraël Noah Ioannis, le seul héritier de cette famille grecque. Un peintre de renommée aux États-Unis, un peintre absolument obnubilé par cette passion dévorante qui m’oblige à mettre sur une toile mes émotions, mes envies du moment. Tous les artistes ont ce petit côté attachant, ce petit côté rêveur et lunatique et je n’échappe donc pas à la règle. J’aime me retrouver seul dans ma bulle, écarté du monde réel. Me plonger dans un monde imaginaire, venu de toutes pièces de mon imagination trouble. Je ne suis rien, dans ce monde, je ne compte réellement pour personne. Après tout, qui voudrait qu’un homme de 26 ans, peintre au plus profond de son âme, rêveur et généralement distant? Et encore, je me retrouve seul avec moi-même. Oublié, rejeté. »


Spoiler:
 


Dernière édition par Azhraël N. Ioannis le Jeu 14 Mai - 2:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Is it a crime to say I love you so? . Azhraël (100%)   Jeu 14 Mai - 2:53

Broken Dreams Of An Angel ; Chapter I


    « Encore une fois, je me retrouve seul avec moi-même. Oublié. Rejeté. J’ai toujours été trop bien pour elle. Pour eux. Pour vous. On se souviendra de moi. De mon nom. De mon visage. De mes gestes.. »
    Noir Silence, tiré de l’album concept ; Immortellement Célèbre

    Il se sentait perdu. Son regard terne plongeait dans le vague et il fixait le plancher sans le voir. Rien ni personne ne le retenait ici, si ce n’était que la peinture. La peinture, un art, une passion. Une raison de vivre pour le seul héritier de la famille grecque Ioannis. Le jeune homme n’avait rien vu de son pays natal, ou plutôt il ne s’en souvenait guère. Il avait vécu aux États-Unis, où il faisait carrière en ce moment. Peintre réputé, on adulait son talent inné pour la peinture, accentué aux cours des dernières années. La pratique, l’expérience, l’excitation, tout cela l’animait. Ça le faisait vivre, ça lui donnait une simple raison de continuer, de ne pas lâcher, de rester sur terre et de continuer à vivre sa vie d’humain comme le commun des mortels. Voulait-il réellement vivre normalement? Vivre sa vie, vivre les expériences que cela impliquait? Pourquoi ne pas mourir, aller dans l’au-delà et vivre des expériences autrement plus fascinantes? Il se lassait de la vie, il était sans réelles attaches. Lorsque notre seule raison de vivre se résume à un pinceau, de la peinture et une toile, c’est que peut-être qu’on a besoin de changement.. La vie sur terre n’était, pour lui, que monotonie. Il voulait du piquant mais rien ne semblait venir. Peut-être est-ce parce qu’il ne s’impliquait pas assez? Sa relation avec Sayhan lui convenait parfaitement. Pourtant.. Pourtant, est-ce véritablement ce qu’il cherchait? Il se sent bien avec elle, mais est-ce que qu’il voulait, ce qu’il souhaitait? La jeune femme est charmante, mais leur relation est plutôt basée sur le sexe que sur autre chose.. Las de tout ça, il s’effondra sur son lit, et ferma les yeux. Si seulement il avait la force de se réfugier dans un monde différent, si seulement il pouvait se soustraire à la réalité, rien qu’un instant..

    Il respira un bon coup. Il se sentait léger, entouré d’un halo lumineux et d’une brume blanchâtre qui semblait douce. Tout était flou, mais il ne s’en préoccupait guère. Après tout, pourquoi en faire une formalité? Il était si bien.. Tout était si sécurisant, tout semblait tellement surnaturel, irréel. Peut-être.. Où était-il? Il ignorait qu’est-ce qu’était cet endroit, tout ce qu’il savait, c’est qu’il ne voulait surtout pas le quitter. Des volutes des fumées tourbillonnaient autour , de lui, laissant, le temps d’un instant, apparaître le visage flou d’une magnifique jeune femme aux traits si fins et délicats. Des lèvres fines et sensuelles, des yeux magnifiques avec un regard à fendre l’âme. Conquis, littéralement, par cette magnifique femme si énigmatique à ses yeux. Azhraël fit un pas en avant, désireux de la rejoindre, de lui parler. Pourtant, plus il avançait, plus elle semblait s’éloigner, elle s’estompait. Elle semblait le quitter, ses traits s’effaçaient peu à peu, le laissant seul et démuni. Il voulait qu’elle reste proche de lui, mais toujours, inexorablement elle s’effaçait, son si joli minois miroitait légèrement et s’éteignit, le laissant seul dans ce monde inconnu pour lui. Il ignorait tout d’ici, de cette femme, de cet endroit, mais tout ce qu’il savait, c’est qu’il voulait y retourner, y rester pour le restant de ses jours, pour encore et toujours pouvoir l’admirer. Il aurait pu fantasmer sur elle pendant des heures, il aurait pu rester là à l’attendre pendant l’éternité. Elle avait un charme indéniable qui agissait sur lui comme sur un aimant. Il était attiré par cette beauté quasi irréelle. Qui était-elle réellement? Il n’en savait rien.. Surtout, où était-il en ce moment? Pourquoi se sentait-il brassé, pourquoi se sentait-il sur le bord de quitter cet endroit, pourquoi avait-il s’impression qu’il était.. Endormi?

      SAYHAN « Réveille-toi, gros paresseux! »


    Elle avait la fâcheuse manie de toujours vouloir le réveiller alors que lui aurait préféré dormir. Sincèrement, lui remettre les clés de son logement pour qu’elle puisse le voir lorsqu’elle avait envie de le voir n’était peut-être pas une aussi brillante idée qu’il ne l’aurait cru au départ. Se frottant les yeux en se retournant sur le dos pour la regarder dans les yeux, il émit un léger grognement de mécontentement. La grasse matinée, le matin, c’était un de ses péchés mignons. Après tout, qui pouvait réellement lui en vouloir? On a tous un petit côté paresseux, parfois mieux caché que d’autres.. Aujourd’hui, cependant, il aurait voulu dormir quelques heures de plus et se prélasser dans son lit encore plus longtemps. La paresse qu’il éprouvait et le dégoût de se lever, de faire de sa journée une journée qui ressemblait aux 365 dernières journées qu’il passait chaque année, depuis plusieurs années, étaient oppressants. Il voulait rester étendu là, à rêvasser de la femme qu’il venait d’apercevoir dans ses rêves. Il voulait l’admirer, fantasmer sur elle comme un jeune homme totalement sous le charme d’une jeune femme qu’il venait de remarquer. Il avait l’impression d’être un adolescent face à son premier amour, son premier vrai amour.

      AZHRAËL « C’est bon, à présent, je suis réveillé. J’ai simplement le goût de rester planter là toute la journée, de toute manière je serai tout sauf intéressant aujourd’hui. Alors si tu as d’autres projets.. »


    Il referma les yeux sur une Sayhan vexée par ses propos. Il l’entendit partir et claquer la porte, ce qui lui occasionna un sourire. Maintenant, malgré ses dires, il se leva, ne prit même pas la peine de s’habiller convenablement et descendit à son atelier, sa pièce de prédilection. Prenant une grande inspiration, il prit son crayon pour faire une esquisse et ferma les paupières, tentant de se rappeler le plus possible la magnifique jeune femme de ses rêves. Car oui, c’était bien un rêve, à son plus grand désarrois. Ayant à peu près trouvé tous les traits du visage de la demoiselle, il s’attela à son dessin. Cela lui prit quelques heures mais, complètement captivé par son travail, il ne vit pas le temps passer. Une chance qu’il n’avait aucunes obligations aujourd’hui, sinon il aurait eu l’air extrêmement brillant. En fait, à présent, tout ce qu’il avait prévu, c’était de peindre la femme de ses rêves, encore et encore, jusqu’à ce qu’il soit satisfait du résultat. Étant donné la finesse de ses traits, la complexité de son regard, le léger sourire étirant ses fines lèvres, il avait du pain sur la planche. Réellement. Pourtant, rien ne semblait lui déranger, il souriait chaque fois qu’il la revoyait. Obnubilé? Oh oui. Totalement sous le charme de cette belle inconnue.

    Azhraël eut un léger soupir. La journée avait passée si vite! Il n’avait absolument rien fait à part admirer son portrait de la femme de ses rêves. Il ignorait comment et pourquoi, mais elle avait réussi à l’attirer plus que personne. Il se sentait toujours plus proche d’elle qu’il ne l’était en réalité. Elle était si loin, si inaccessible, et pourtant il aurait pu frôler sa joue. Il aurait pu tracer de ses doigts fins les douces lèvres de la jeune femme, il aurait pu jouer délicatement dans ses cheveux. Pourtant, elle était tellement loin, il ignorait si un jour il allait la voir ou si elle n’existait que dans ses rêves. Ce qui était sûrement le cas.. Après tout, les fantasmes, ça existait, ce n’était pas totalement nouveau. Pourquoi se sentait-il donc si attiré par elle? Il ne la connaissait même pas! Elle avait effectivement un charme particulier, il fallait bien l’admettre, mais sinon.. Pourquoi? Pourquoi fallait-elle qu’elle arrive, là, dans ses rêves, alors qu’une obsession idiote était bien la dernière chose qu’il ait besoin? Elle ne serait jamais à ses côtés. Et même si elle existait, quelles étaient les chances qu’elle s’intéresse au minable qu’il est? Il n’était même pas canon ; il n’avait pas une intelligence hors pair ; il n’était pas hyper drôle, disons ; il n’avait pas de qualité particulière, sinon qu’il savait et adorait peindre. Même ça.. Ça n’attirait personne. Bref, il était destiné à tomber rapidement dans l’oubli, à tomber dans les limbes, dans les abymes. Personne ne se rappellerait à quel point c’était un chic type. C’était un peintre, et rien d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Is it a crime to say I love you so? . Azhraël (100%)   Jeu 14 Mai - 2:53

Is it a Crime to Say I Love You so? ; Chapter II


    Ce matin-là, il n’aurait su réellement dire pourquoi, il se sentait d’un drôle d’humeur. Il n’avait cessé de revoir cette femme-là dans ses rêves, il n’avait cessé de la peindre, de tenter de découvrir le secret d’un visage si beau, si parfait. Sa beauté était sans égal, il n’avait jamais vu une femme avec un charisme aussi impressionnant mais aussi subtil. Cela sautait aux yeux, certes, mais c’était également doux, rien ne semblait agressant. Il hésitait à rendre publiques ses dernières œuvres, pourtant particulièrement bien réussies. Depuis qu’il était à Santorin pour l’enterrement d’une tante éloignée qu’il ne connaissait même pas, elle occupait toutes ses pensées. Pour une raison ou une autre, il avait espoir que ce rêve soit prémonitoire ou quelque chose qui puisse y ressembler. Il espérait, au plus profond de lui-même, pouvoir la voir en chair et en os, pouvoir frôler sa joue satinée pour s’assurer qu’elle est bien réelle et qu’elle ne le quittera plus. Il ignorait pourquoi, mais il savait qu’un jour, peut-être, sûrement, il allait la rencontrer. Ce jour-là sera marquant pour lui, puisqu’elle semblait être le centre de son univers et ce n’était, à présent, qu’un rêve. Imaginez si elle existait vraiment..

    Azhraël descendit au bar de son hôtel alors que le soleil se couchait doucement. Un type sympa qu’il avait rencontré dans son hôtel en arrivant l’avait invité à boire un verre. Voilà une occasion qui ne se refuse pas! Il avait donc accepté et s’y rendait ainsi, légèrement en avance sur l’heure du rendez-vous. De toute manière, qu’avait-il de mieux à faire? Tony arriverait d’ici peu, il pourrait commencer à boire un peu, se familiariser avec les alentours.. En poussant les portes du bar, il fut aussitôt assaillit par les bruits jaillissants des conversations bruyantes dans la salle. Fermant un instant les yeux, il prit une grande inspiration et s’installa à une table légèrement en retrait de tout ce brouhaha. Lui qui était habitué à la quiétude de son logement, de son atelier, le voilà rattrapé par la réalité. Jetant un coup d’œil à sa montre, il réalisa qu’il lui restait encore une vingtaine de minutes à attendre alors qu’il pensait n’être arrivé qu’une dizaine de minutes avant l’heure du rendez-vous. Bah! Ça ne pourrait lui faire du mal de poireauter un peu là. Il savait qu’en général, il arrivait toujours un peu en retard aux rendez-vous. Pour ne pas donner une mauvaise impression à, peut-être, un futur pote, il s’y était prit d’avance. Au moins, il aurait le temps d’étudier la salle dans ses moindres recoins et se sentir à l’aise à l’intérieur. Mister Ioannis s’amusait à étudier les gens. Quel genre de monde venait ici, en général? Un peu n’importe qui, estima-t-il après quelques minutes d’étude. Par contre, une jeune femme avait attiré son attention. Il ne voyait que le dos de ses cheveux bruns légèrement ondulés, si parfait, et pourtant, son cœur se serra. Il ne savait trop que penser. Après tout, il sera peut-être déçu. Bien décidé à en avoir le cœur net, il se leva et se dirigea vers le bar pour commander une bière. En attendant que la barman revienne lui la porter, il se retourna et l’observa discrètement du coin de l’œil, espérant un miracle. Elle était si.. Différente. Non, fausse alerte, ce n’était pas elle. Soupirant, dépité, il retourna s’asseoir à sa place, bière en main.

    Il était passé si proche! Malgré qu’il sache que ce n’était pas elle, il avait encore un pincement au cœur lorsqu’il entrevoyait cette chevelure brune qui ressemblait tant à celle qu’il voyait dans ses rêves. Pourquoi n’aurait-il pas le droit à un peu de bonheur? D’accord, il gagnait bien sa vie, avait une petite amie.. Charmante.. Et n’avait pas de réels problèmes avec sa famille. Et pourtant. Pourtant, il se sentait si seul. Même le fait d’être solitaire naturellement n’aidait pas le creux qu’il ressentait, le vide qu’il sentait dans son ventre. Être solitaire était une chose. Être toujours seul, contre son gré, contre sa volonté en était une autre. Lui n’avait rien demandé de tel ; juste qu’on lui fiche la paix de temps à autre. Lorsqu’un solitaire recherche de la compagnie, c’est vraiment qu’il y a un problème. Soupirant derechef, il fit un léger signe de main à Tony, qui venait d’entrer dans le bar avec exactement 6 minutes d’avance. Le jeune homme s’assoit donc à sa table et lui offrit un sourire chaleureux, auquel Azhraël tenta tant bien que mal de répondre convenablement.

      TONY « Hey, ça va pas? Tu en fais une de ces têtes.. »
      AZHRAËL « Non, non, ne t’inquiète pas pour moi, je ne dors pas assez et je travaille trop, je crois. »


    L’excuse bidon qu’il sortait à quasiment tout le monde ces temps-ci. Le pire, c’est que tous, Tony y comprit, la gobaient sans aucuns commentaires. Le grec parti cependant à rire, en lui assurant qu’il connaissait ça et qu’il compatissait. Azhraël esquissa un léger sourire en coin alors que Tony enchaînait avec un autre sujet. Il tentait tant bien que mal de prendre part à la conversation, mais son esprit déviait, encore et toujours, vers la jeune femme de ses rêves. Il ne savait trop quoi penser d’elle, sinon qu’elle devait sûrement exister à quelque part. Dans la réalité, dans ce monde.. En Grèce, peut-être? C’était une possibilité qui le remplissait d’espoir. Il aurait tant voulu la voir.. Lui dire à quel point il semblait avoir besoin d’elle pour vivre, qu’elle était le centre de l’univers même si elle n’était, pour le moment, que dans ses rêves. Il ne savait trop quoi faire pour meubler la conversation avec Tony, qui semblait pour le moment être tombée à plat. Azhraël soupira avec douceur et se passa une main dans ses cheveux. Pourquoi lui? Jetant un coup d’œil à l’entrée du bar, espérant voir apparaître la femme qu’il espérait voir depuis son arrivée ici, il eut le choc de sa vie. Elle enlevait l’élastique qui retenait la longue cascade de ses cheveux bruns et elle secoua lentement la tête, envoyant ses cheveux valser dans un mouvement calculé. Le léger sourire en coin qu’elle arborait ressemblait trait pour trait à celui qu’il peignait depuis quelques temps. Ses yeux avec ce regard si profond, si doux et si étincelant.. Complètement sous le charme, il ne clignait même plus des yeux et sa mâchoire aurait pu se décrocher s’il ne l’avait pas fermée de force.

    C’était elle.
Revenir en haut Aller en bas
Cypris A. Kléatos
    d e s i r a b l e
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 257

Age : 26
Prénom/Pseudo : Margaux

Divinité jouée : Aphrodite {déesse de l'amour et de la beauté}
Pouvoir/Humanité Développée : Influence les sentiments

Emploi : Serveuse

GOT A SECRET
Âge du perso: 3478 ans. Dans cette vie 24 ans.
Relations:
Croyance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Is it a crime to say I love you so? . Azhraël (100%)   Sam 16 Mai - 1:39

Bienvenue Smile
Très chouette présentation Smile On en discute et on te dit ça rapidement Wink

_________________


    YOU WANT TO BE MY LOVER
    YOU WANT TO BE MY MAN
    I AM A FLOWER
    AND I HURT YOUR HANDS
    DON'T SAY YOU LOVE ME
    DON'T SAY YOU CARE
    I'M NOT HUMAN
    WE WILL NEVER BE THE SAME

    Emilie Simon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Is it a crime to say I love you so? . Azhraël (100%)   Sam 16 Mai - 3:21

    Mercii (a)
    D'accord, sans problèmes, j'attendrai donc le jugement divin clown
Revenir en haut Aller en bas
Cypris A. Kléatos
    d e s i r a b l e
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 257

Age : 26
Prénom/Pseudo : Margaux

Divinité jouée : Aphrodite {déesse de l'amour et de la beauté}
Pouvoir/Humanité Développée : Influence les sentiments

Emploi : Serveuse

GOT A SECRET
Âge du perso: 3478 ans. Dans cette vie 24 ans.
Relations:
Croyance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Is it a crime to say I love you so? . Azhraël (100%)   Sam 16 Mai - 17:23

Validé Very Happy
Bienvenue parmis nous Smile

_________________


    YOU WANT TO BE MY LOVER
    YOU WANT TO BE MY MAN
    I AM A FLOWER
    AND I HURT YOUR HANDS
    DON'T SAY YOU LOVE ME
    DON'T SAY YOU CARE
    I'M NOT HUMAN
    WE WILL NEVER BE THE SAME

    Emilie Simon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belen C. Kalligaris
    e l e c t r i c
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 1136

Age : 29
Prénom/Pseudo : Maëva

Divinité jouée : Artémis
Pouvoir/Humanité Développée : communiquer avec les animaux.

Emploi : monitrice de plongée
Humeur : Massacrante


GOT A SECRET
Âge du perso: 3356 ans. Dans cette vie, 27 ans.
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Is it a crime to say I love you so? . Azhraël (100%)   Sam 16 Mai - 17:26

Bienvenue parmi nous. Wink
Superbe présentation. =)

_________________


Oh, mon Egerie,
Quittons ce bitume qui nous rend gris,
Nous abrutit et salit nos plumes.
Oh, toutes ces prairies,
Si près d'où je viens, si loin d'où je suis.
Si loin d'où je suis, si près d'où je viens.
Kaponz & Spinoza - Exil
chamallow - crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Is it a crime to say I love you so? . Azhraël (100%)   Sam 16 Mai - 23:29

    Haaan Idea
    Mercii à vous deux! pirat
Revenir en haut Aller en bas
Anthea P. Iordanou
    c o m b a t i v e
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 918

Age : 34
Prénom/Pseudo : Hélène.

Divinité jouée : Athéna.
Pouvoir/Humanité Développée : Influence les esprits.

Emploi : Archiviste à l'office de tourisme.
Humeur : Gueule de bois.


GOT A SECRET
Âge du perso: 3379 ans ... ouch ! En paraît 22.
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Is it a crime to say I love you so? . Azhraël (100%)   Dim 17 Mai - 13:50

Ca va faire bizarre de voir Ben en Azhraël mais c'est pas grave parce que c'est un foutu canon.
Bienvenue parmi nous et amuse toi bien. Wink

_________________

Sur le fil du rasoir je déambule ma vie. Au fond d'un vieux tiroir, j'accumule mes envies. De la beauté du marbre, j'ai parfois la froideur mais c'est au bout d'un sabre, que j'accroche mon coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Is it a crime to say I love you so? . Azhraël (100%)   Dim 17 Mai - 14:15

    xDD.
    Mercii en tout cas! Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Is it a crime to say I love you so? . Azhraël (100%)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Is it a crime to say I love you so? . Azhraël (100%)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» love and hate
» Manifestation au resto love love.
» I LOVE SCREEN
» CR 18/02/2014 Love Letter / Complots / Carson City
» [RP] Plaidoyer contre crime de sorcellerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
God Only Knows :: « Ouverture » :: S'inscrire dans l'imaginaire :: — Présentations refusées ou non terminées-
Sauter vers: