AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Agape Kostas

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Agape Kostas   Mer 23 Juin - 14:38

Agape Kostas



Date de naissance (âge) — 2o mai 1990, 20ans.
Lieu de naissance — En Grèce, dans l'archipel.
Nationalité — Grec.
Occupation — Secrétaire à la mairie/ Etudes de commerce par correspondance.
Statut marital — Célibataire.

Il était une fois ;

C’était une belle journée sur la petite île, en ce 20 mai 1990. Pourtant les vagues étaient déchaînées, le soleil éblouissait toute la chambre de l’hôpital. Mon père attendait là, anxieux, ma grand-mère et mon grand père aussi étaient la. Devant le lit de ma mère, qui hurlait sous les contractions, oui c’est vrai je n’ai pas était facile, avant ma naissance, j’avais déjà commençait à montrer que je ne serais pas d’accord sur tout. Et ce jour là, je ne voulais pas sortir du ventre de ma mère. Au bout de 6 heures, de 6 longues heures je finis enfin par me décider. Un grand cri retenti dans l’hôpital.

-Félicitation c'est une fille ! Quel sera son Prénom ?
- Agape, se sera Agape... Comme sa Grand-mère.


C’était peu de temps avant les élections du nouveau maire de la ville, dont mon père était destinait du à sa grande popularité au prés de tout les habitants de cette îles. Notre famille était assez connu, et sa depuis des générations. Mon grand père aussi était l’ancien maire de la ville, qui laissera donc sa place à son fils. Au grand regret de mon père je n’étais pas de sexe masculin, non. Pourtant depuis des générations la famille n’avait eu pratiquement que des fils. Exception à la règle, il n’en était pas ravi, et il le faisait ressentir. Non je n’ais jamais était proche avec mon père. Il a toujours eu se drôle de malaise entre nous, une obligation de se respecter parce qu’on était de la même famille, mais il y avait plus de haine que d’amour. Et ma haine ne fût qu’amplifiait quand j’appris qu’il était infidèle. Je rentrais de l’école, ce jour la il n’avait sans doute pas bien gérait son temps, et je l’avais surpris lui et une minette de 20 25ans à tout casser dans la cuisine. Vous n’aurez surement pas besoin d’un dessin… Je n’ais pas eu le courage de l’avouer tout de suite à ma mère, mais quand je lui dis, elle n’avait pas l’air très surprise et elle me dit :

-Mon ange, promet moi une chose. Ne donne jamais ton cœur à un homme. Il ne fera que le détruire, quitte à paraitre dure et égoïste, garde le pour toi. Il t’appartient et aucun des hommes n’a le droit de posséder un aussi beau cœur que le tien.

C’était un de ses jours ou on partait toutes les deux sur son bateau en passant la journée en mer. Et je me souviens comme si c’était hier de ce qu’elle me disait quand je m’approchais trop de l’eau.

-Agape, ne te penche pas trop, tu risques de tomber dans l'eau..

Agape en touchant l'eau de ses petites mains et souri alors à sa mère
-Sa serait super de pouvoir être un poisson, tu ne penses pas maman ? Et puis les poissons sa ne pleure jamais. Ou alors, ils nagent dans leur larme. Tu crois que la mer provient des larmes de tous les poissons du monde ?

-D'ou te viens toute cette imagination?

-J'aimerais bien être une sirène... Je ne pourrais jamais pleurer. Et puis je te prendrais avec moi aussi, pour que jamais tu ne pleure, ni pour papa, ni pour aucun autre homme. Garde ton cœur pour toi maman, il t’appartient.
Je me souviens encore de se jours la, elle avait pleuré silencieusement...


Sa mère les a quitté, son père et elle, l’année de ses 12 ans, non elle ne s’en ai jamais vraiment remise à vrai dire, et malgré la haine contre son père, le jour de son enterrement pour la première fois depuis longtemps, elle le vit pleurer, elle qui pensait qu’il lui était impossible d’avoir des sentiments. Il lui offrit quelque chose ce jour la, une clef, et puis il lui dit simplement :
-Ta mère m’avait offert cette clef pour notre mariage, elle disait que elle ne m’offrait pas son cœur, seulement une partie et qu’il suffirait de ceci pour qu’elle m’appartienne pour toujours sans pour autant se sentir prise au piège. Elle disait que si rien ne marché entre nous, elle n’aurait qu’à changer la serrure de son cœur.

Sa mère aimait tant partir en bateau, elles passaient des journées entières sur la mer, elle disait que le chant de l’océan ne pouvait se passer d’elle. Elle emmenait souvent Agape, elle lui a fait découvrir durant son enfance cette passion pour l’océan, ce rythme des eaux, comment dompter les vagues lors de la colère de la mer. Et puis un beau jour, les vagues ne l’ont pas épargnait. Elle avait rejoins ce qui l’avait toujours fascinait plus que tout, et peu être elle nageait à présent parmi ses vagues qui fascine tant Agape aujourd’hui. Elle aime restait la sur la plage, regardant chacune de ces vagues s’échouer. Après la mort de sa mère, Agape se renferma sur elle-même, elle passait des journées entières sur second bateau de la famille, et se répétait sans cesse que si elle était parti avec elle ce jour la, rien de ceci ne serait arrivé ou que dans tout les cas, elle aurait était deux à partir. Sa mère avait toujours était sa seule confidente, sa seule amie, et aujourd’hui personne n’était plus la. Le vide était si fort, si intense qu’elle pensait souvent à ne pas rentrer au port, restait la sur la mer, et rejoindre sa mère.

Elle lui ressemblait comme deux gouttes d’eau, Agape était ce genre de femme qui ne vous laisse pas indifférent, bien au contraire, ce genre de femme sur laquelle on se retourne. Elle avait héritait du charme de sa mère, de taille moyenne, elle avait un regard qui intimidé pas mal de personne, ses grands yeux noisettes, ses long cheveux brun, cet air si naturel et pourtant si sûre d’elle. Son sourire ne faisait qu’embellir ce visage doux, et son rire qui résonnait même rarement, était assez communicatif. Elle avait tout pour plaire, et pourtant n’en jouait pas si souvent qu’on aurait pu le croire. Certes, elle aimait plaire, mais cela faisait parti de son caractère.

En parlant de son caractère, Agape n’était pas, malgré son air calme, une fille qui s’écrasait derrière la volonté de n’importe qui, elle était comme l’océan, une de ses femmes difficile à dompter. Difficile à comprendre. Et presque impossible à avoir. Elle ne croyait que ce qu’elle voyait, était dure à convaincre, difficile à approcher. Parfois si compliqué à comprendre. Souvent si seule, mais la solitude ne lui faisait pas peur, au contraire, elle aimait être seule, elle prenait la fuite. Un fort caractère se cachait derrière ce petit bout de femme. Elle était ce genre de fille respecté par la gente masculine, oui elle s’entendait plus avec eux qu’avec les femmes. C’était un peu se genre de garçon manqué à la naissance, une fille passionnée qui faisait fuir les garçons parce qu’elle les intimidait simplement.
Mais un jour, de nouvelles familles arrivèrent sur l’île, deux exactement, qui avait chacune 1 garçon. L’un deux s’appelait John. Sa rencontre la bouleversa complètement. C’était une journée d’orage, le temps était doux, et comme à son habitude, Agape était sur le port, prête à partir pour la mer. Il était la depuis une semaine déjà, on parlait pas mal de lui dans la ville, le genre de garçon qui intéressait toutes les filles du lycée. Elle venait d’avoir 17 ans, lui 19…

-Enchanté Agape, je m’appel Josh ! Je suis nouveau ici. On m’a dit que tu pourrais me montrer la ville parce que personne n’est mieux placé que toi pour faire se genre de chose parait il.

-Je ne savais pas que j’étais guide touristique.



Il sourit alors un peu gênait, elle n’avait même pas levait la tête. Il prit l’initiative de monter sur son bateau, il s’assit la regarda un instant, elle était belle, ses cheveux en bataille, son visage clair et ses yeux, son regard fût la première chose qui le bouleversa complètement ;

-Je ne me ferais pas remarquer c’est promis.

Elle le regarda sans rien dire, il était beau sa on ne pouvait le nier, brun, aux yeux bleu clair comme l’océan, et avec un sourire qui lui rappela celui de sa mère, tellement enthousiaste de partir en mer.

-Tu aimes la mer ?

-Oui, beaucoup, je suis complètement sous son charme, on dit que tu serais un peu comme elle. Difficile et capricieuse.


Agape sourit et accepta sa compagnie d’un hochement de tête. C’est comme sa qu’ils passèrent tout l’été, sur ce bateau, se racontant leur vie, faites de rires et de larmes, de moment de joie, de désespoir. Mais Agape aimait jouer, mais peu être un peu trop.
Vous savez, il avait était le seul homme qui avait pu la satisfaire durant sa vie, il était doux, tendre, il acceptait tout d'elle, sachant que c'était une fille plutôt libre, n'aimant pas les interdictions, il l'aimait, mais peu être un peu trop. Elle, elle jouait, s'amuser avec lui, sans comprendre que pour lui le jeu était terminé depuis longtemps. Cela dura deux ans, et un beau jour il ne pu se retenir

-Agape, j'ai une chose a te demander.

Son air sérieux l’inquiéta d’avantage. Et puis après l’avoir embrassé, il lui demanda sa main, la ou elle n'aurait pu refuser, sur le port, lieu de leur rencontre.. Et pourtant, sa seule réponse fut de le regardait un long moment et de lui dire tout bas "tu sais depuis le début que ce n'est qu'un jeu, pourquoi nous le gâcher avec des futilités..." et fasse à se refus et à son grand désespoir il quitta l'île pour "ses études" comme il lui avait dit, lui promettant pourtant qu’il reviendrait un jour quand elle serait enfin prête et que se jour la, rien ne serait plus qu'un simple jeu, parce que pour lui elle était loin d'en être un. Mais toutes ces belles promesses, Agape n’y croyait plus depuis longtemps et elle avait surement bien fait de ne pas y croire. Elle n’avait plus de nouvelle de lui depuis des mois à présent, il était surement temps de passer à autre chose comme il l’avait surement fait. Et c'est ce qu'elle avait fait aussi, mais avec une tout autre vision des choses.

Elle était belle aussi, oui je dis elle parce que sa prochaine conquête était une fille. Elle s’appelait Belen, ce genre de fille qui vous retourne la tête rien avec un sourire. Elles s’étaient rencontrées sur la plage, ce jour la Agape était assise prés de l’eau, les vagues montaient à toute vitesse et Agape restait la sur le sable. A chaque vague, l’eau venait fouetter son doux visage … Le soleil frappait encore à cette heure la, les rayons du soleil l’obligeait à fermer les yeux. Et puis Belen qui l’avait remarquait vint s’assoir prés d’elle. Elles échangèrent quelques mots, enfaite leur conversation dura quelques heures tout de même et elles avaient décidé de passer la soirée ensemble. Coup dans le nez, ou pas, elles avaient atterri chez Belen. Et plus vite que prévu la soirée avait dérapé. Belen avoua à Agape son attirance envers elle. Elle prit peur au début, mais malgré sa, sa ne les empêcha pas d’échanger un long baiser avant qu’Agape se retire. Le lendemain elles s’étaient recroisées en ville, et pendant quelques jours, les sourires et les regards ne faisaient que perturber la belle brune. Se posant pas mal de questions, elle avait décidait de mettre au clair ses sentiments. Elles s’étaient donc retrouvaient sur la plage et puis tout ne fût qu’un enchaînement d’actions qui les emmenas à se retrouver ensemble. Un sourire, un regard, un baiser… Et puis Agape ne se posa plus aucunes questions. Belen lui appris beaucoup de chose, différentes expériences, différentes pensées, d’autres points de vue. Et malgré une relation passionnelle durant 6mois, elles se quittèrent d’un accord commun. Mais Belen et Agape, c’est le genre d’histoire qui ne finit jamais. On se revoit, on joue ensemble, et on finit dans le même lit en se remémorant les bons souvenirs. Elle était si douce, si belle, et avait déclenchait chez Agape toute cette passion qu’elle pensait enfouis à jamais. Cette attirance si forte entre les deux jeunes femmes reste toujours présente, et quand elles se revoient, il n’est pas improbable que cela se termine comme sa avait commencé.
Agape aimait profiter, vivre, s’amuser, une fêtarde ? Oui, sa ne faisait aucun doute sur sa. Elle avait appris, à ses dépends que la vie était trop courte pour se permettre que ce qui semblait correct aux yeux de la société, et malgré ce qu’on pouvait en dire, Agape profitait de chaque instant de sa vie. Même si parfois cela avait un prix. Aujourd’hui, Agape avait comme on peut dire appris de ses erreurs, appris de ses faux pas.

Mais depuis quelques mois, malgré les nombreuses recommandations de Belen à son égard, un homme aussi fascinant que bizarres lui fait tourner la tête. Dennis... Agape l’avait remarquait depuis longtemps à vrai dire, mais depuis quelques temps, il se montre plus intéressait qu’il ne l’avait jamais était. C’est vrai que depuis un long moment elle éprouvait une attirance folle envers lui, mais il s’était toujours montrait très distant. Il l’avait abordait lors d’une soirée comme une autre, à son bar, alors qu’elle était avec Belen. Lui offrant un verre, puis deux. Et cela se reproduisait à chaque fois qu’elle retournait à son bar. Des regards, des sous entendus, des sourires. Agape s’en amusait à vrai dire, peu être un peu trop au gout de Belen, mais elle aimait ce courant qui passait entre eux, cette alchimie, et cette folle attirance qui la mettait dans tout ses états. Où mènera ce petit jeu de fuis moi je te suis, fuis moi je te suis...Qui sait, en tout cas, c'est une grande distraction pour la jeune femme...


    Un interrogatoire pour en savoir plus ;

    — Quel dieu vouliez-vous être lorsque vous étiez petit ?
      J'ai toujours voulu être Poséidon, parce que si j'avais pu l'être ma mère serait ici aujourd'hui.

    — Avez vous une croyance ? Laquelle ?
      Je suis de croyance Chrétienne, orthodoxe exactement, de l'éducation de mes deux parents.

    — Que pensez-vous de la mythologie grecque ?
      Je ne crois pas en toutes ces choses, disons que je n'y crois plus depuis la disparition de ma mère...


Spoiler:
 


Dernière édition par Agape Kostas le Jeu 24 Juin - 14:55, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Belen C. Kalligaris
    e l e c t r i c
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 1136

Age : 29
Prénom/Pseudo : Maëva

Divinité jouée : Artémis
Pouvoir/Humanité Développée : communiquer avec les animaux.

Emploi : monitrice de plongée
Humeur : Massacrante


GOT A SECRET
Âge du perso: 3356 ans. Dans cette vie, 27 ans.
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Agape Kostas   Mer 23 Juin - 18:53

Bienvenue ici Johanna. =) Bon courage pour la suite de ta fiche. Wink

_________________


Oh, mon Egerie,
Quittons ce bitume qui nous rend gris,
Nous abrutit et salit nos plumes.
Oh, toutes ces prairies,
Si près d'où je viens, si loin d'où je suis.
Si loin d'où je suis, si près d'où je viens.
Kaponz & Spinoza - Exil
chamallow - crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea P. Iordanou
    c o m b a t i v e
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 918

Age : 34
Prénom/Pseudo : Hélène.

Divinité jouée : Athéna.
Pouvoir/Humanité Développée : Influence les esprits.

Emploi : Archiviste à l'office de tourisme.
Humeur : Gueule de bois.


GOT A SECRET
Âge du perso: 3379 ans ... ouch ! En paraît 22.
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Agape Kostas   Sam 26 Juin - 19:50

Bonsoir !

Après lecture de ta fiche, nous ne pouvons malheureusement pas te valider. En effet, on exige vraiment un très bon niveau pour les PP, ce d'autant plus que les deux joueuses avec qui ce perso agit sont excellentes. Ton RP est bourré de fautes d'ortho (même si personne n'est irréprochable) et de conjugaison. De plus, le style est assez lourd et flou. Tu sautes du coq à l'âne avec maladresse.

Désolée pas pour un PP. Smile

Si tu as des questions n'hésite pas un seul instant. Ma boîte t'est ouverte.

_________________

Sur le fil du rasoir je déambule ma vie. Au fond d'un vieux tiroir, j'accumule mes envies. De la beauté du marbre, j'ai parfois la froideur mais c'est au bout d'un sabre, que j'accroche mon coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belen C. Kalligaris
    e l e c t r i c
    a . d . m . i . n

avatar

Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 1136

Age : 29
Prénom/Pseudo : Maëva

Divinité jouée : Artémis
Pouvoir/Humanité Développée : communiquer avec les animaux.

Emploi : monitrice de plongée
Humeur : Massacrante


GOT A SECRET
Âge du perso: 3356 ans. Dans cette vie, 27 ans.
Relations:
Croyance:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Agape Kostas   Dim 27 Juin - 18:51

Je déplace. =)

_________________


Oh, mon Egerie,
Quittons ce bitume qui nous rend gris,
Nous abrutit et salit nos plumes.
Oh, toutes ces prairies,
Si près d'où je viens, si loin d'où je suis.
Si loin d'où je suis, si près d'où je viens.
Kaponz & Spinoza - Exil
chamallow - crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Agape Kostas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Agape Kostas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Opération Phoenix (Dattier)
» ☙Agape

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
God Only Knows :: « Ouverture » :: S'inscrire dans l'imaginaire :: — Présentations refusées ou non terminées-
Sauter vers: