AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les rêglements sont faits pour être transgressés (Busy)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les rêglements sont faits pour être transgressés (Busy)   Jeu 5 Fév - 1:34

    Il était près de dix-huit heures quand Démétrius rentra chez-lui après une longue, mais fructueuse, journée de travail. Il s’était promené un peu partout en ville, en voiture, à pied et même à dos d’âne, mode de voyagement qu’il n’appréciait pas tellement, surtout alors qu’il était vêtu de manière très classique. Il portait des pantalons propre, de couleur beige. En fait, il détestait aussi porter des vêtements trop foncés au travail car le soleil tapait très fort et il avait souvent trop chaud. Il portait aussi une chemise blanche, tout ce qui a de plus simple, mais qui était aussi légère et tolérable pour la température. C’était reconnu, les gens vous prennent beaucoup plus au sérieux lorsque vous portez une tenue professionnel, surtout lorsque votre compétence est la vente. Il n’avait pas réellement le choix de s’habiller de la sorte pour travailler, alors qu’il préférait de loin les jeans et les t-shirts.

    Bref, Démétrius était exténué et terriblement content de rentrer à la maison. C’était vendredi, ce qui signifiait qu’il allait avoir deux belles journées de congés durant le week-end et en plus, c’était sa soirée pizza avec son fils. Le meilleur moment de la semaine pour Démétrius, c’était le vendredi. Ce jour-là, ils se commandaient de la pizza et passait la soirée devant la télévision ou bien ils allaient au parc ou au cinéma, rien qu’entre hommes. Parfois, Léandre se joignait à eux, surtout lorsqu’il y avait du football à la télévision. C’était aussi le jour ou Kalliopé ne préparait pas le repas du soir. Démétrius adorait la cuisine de Kalli, mais d’un certain sens il s’en sentait toujours un peu coupable, puisqu’elle était payée pour s’occuper de Cléon et non pas pour préparer les repas, ni pour faire le ménage. Pourtant, elle le faisait toujours, même après qu’il lui ai répété des dizaines de fois que ce n’était pas nécessaire. C’était une raison supplémentaire pour lui d’apprécier les vendredis, car il savait qu’il donnait une pause à Kalliopé. Démétrius passa donc, le pas de la porte, tout de suite accueilli par Cléon qui lui sauta dans les bras avant même qu’il n’ai le temps d’enlever ses chaussures. Il fit donc un câlin à son fils, puis salua poliment Kalliopé qui était au salon avec un jeu de cartes dans les mains.

    « Papa! On joue au jeu de la vitesse! C’est moi qui gagne, mais je pense que Kalli me laisse gagner. »

    Démétrius se mit à rire devant le commentaire de son fils. Ce gamin était incroyablement rusé, on ne pouvait rien lui cacher. Il déposa Cléon sur le sol et alla se changer. Il sortit de sa chambre vêtu d’un vieux jeans et d’un t-shirt blanc, rien de plus simple. Il avait aussi prit soin de remettre de l’anti sudorifique car il faisait très chaud, et la présence d’une dame à la maison faisait tout bonnement son effet. Lorsqu’il entra au salon, le jeu de carte avait déjà été rangé et la pièce était dans un état impeccable. Pour se venger de ne pas avoir de repas à faire, Kalli avait même fait la lessive, ce qui eut pour effet sur Démétrius de le faire sentir, comme d’habitude, terriblement coupable. Comment faisait-elle d’ailleurs pour s’occuper d’autant de choses en si peu de temps? Cela le dépassait. Il faudrait bien qu’il lui avance une prime ou qu’il fasse quelque chose du moins, pour lui montrer sa reconnaissance.

    Démétrius allait se dirriger vers le téléphone, pour commander la pizza pour la soirée, quand il sentit une petite main tirer sur le bas de son t-shirt. Il baissa les yeux vers Cléon qui avait les yeux suppliants. Le petit garçon lui fit un signe pour que son père se penche vers lui, il avait définitivement quelque chose à lui dire. Soit il avait fait une bêtise et voulait se confesser, soit il avait une faveur à demander. Quoi qu’il en soit, Démétrius plia ses genoux pour se mettre à la hauteur de Cléon et pencha son oreille pour écouter.

    « Est-ce que Kalli peut manger de la pizza, elle aussi? »

    Démétrius ne fut pas tellement surpris de cette requête, en fait, Cléon faisait déjà des plans de mariage avec Kalliopé. Le père de famille leva les yeux vers la nounoue qui était un peu plus loin, puis regarda son fils à nouveau et chuchota à son tour dans son oreille.

    « Tu penses qu’on a le droit d’invité une fille à notre soirée de garçons? Crois-tu qu’on a le droit de transgresser la loi, pour cette fois-ci? »

    Cléon s’empressa de faire un signe positif de la tête en riant.

    « Oui, on a le droit! On peut changer les règlements, ils le font toujours au football. »

    « Bon et bien dans ce cas… »

    Démétrius se releva, son fils sautillant à ses côtés. Il continua son chemin vers la cuisine, là ou était placé le téléphone portatif. Il sortit la tête de l’encadrement de la porte avant d’allumer l’appareil.

    « Voudrais-tu demander à Kalli ce qu’elle aime manger dans ses pizza? »

    Son fils s'empressa alors d'aller rejoindre sa belle nounoue au salon....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les rêglements sont faits pour être transgressés (Busy)   Jeu 5 Fév - 3:23

    Quelques mois après avoir terminé ses études élémentaires, Kalliopê avait trouvé un travail dans la ville. Un homme, un certain Démétrius Petridis avait besoin d’une nounou pour surveiller son fils durant ses absences au bureau. Elle avait tout d’abord hésité. Certes, elle était une Déesse du Foyer, mais cela ne voulait pas dire qu’elle se voyait prendre soin d’enfants, bien au contraire. Elle aurait aimé faire de plus longues études, pour devenir architecte ou décoratrice d’intérieur. Néanmoins, plus elle y réfléchissait, plus l’idée de devenir baby-sitter la tentait. Cependant tout ne se déroula pas aussi simplement que cela. Démétrius avait eu quelques réticences à l’embaucher, au départ ; il devait certainement penser qu’elle était trop jeune pour perdre son temps avec un garçonnet de l’âge de Cléon. Les cartes cachant son visage, la Déesse s’autorisa un sourire en regardant l’enfant abattre les siennes en pensant gagner. Qu’il était adorable…


* * *


    Le silence lui répond, elle attend devant la porte. Les secondes passent, et elle se dit qu’elle reviendra plus tard. Brusquement, la cloison de bois s’ouvre sur une petite frimousse adorable, qui lui offre un sourire édenté. Cléon. Elle se sent sous le charme de ce gamin qui voit la vie en couleur, qui peut croire en tout et en rien. Kalliopê sourit. Peut-être que les mortels ne sont pas si désespérants, en fin de compte ? Derrière le petit se dessine rapidement l’ombre protectrice du père. Il veille, il est toujours là. Elle relève la tête et le regarde. Des flashs lui envahissent soudainement l’esprit. Thésée. Celui qui est « arrivé trop tôt ». Il est son descendant. La Déesse cligne des yeux brièvement, puis elle se présente en tendant une main décidée vers l’homme intrigué.

    « Kalliopê Metaxas. Je viens pour votre demande de nounou. »
    « Euh… Enchanté. »

    Il l’observe, de nouveau coi. La belle brune se pince les lèvres, laissant son regard balancer de Cléon à son paternel. Elle ne va pas s’inviter tout de même. Le garçonnet tire sur la manche de son père qui baisse les yeux vers lui, attentif.

    « Papa… La laisse pas dehors ! »

    Kalliopê est prise d’un brusque fou rire. Les iris interrogateur de Démétrius reviennent vers elle, et elle met une main devant sa bouche. Elle n’arrive pas à s’arrêter. Il est vraiment mignon, cet enfant. Elle se surprend à se dire que si elle aurait dû avoir un fils, elle aurait désiré qu’il soit sien.

    « Euh… Oui, tu as raison Cléon. Entrez, je vous en prie. »
    « Merci bien. »
    « Vous êtes très jolie ! » s’exclame tout à coup le garçon, avec de grands yeux émerveillés.

    Un pied sur le seuil, l’autre à l’extérieur, elle s’immobilise soudainement. De son côté, l’agent immobilier se met à sourire. Ses yeux s’illuminent de malice. Hestia le regarde, intriguée. Il est beau. Elle ne l’aurait certainement jamais remarqué s’il était resté aussi taciturne. Il prend son petit dans ses bras, toujours souriant.

    « Arrête de déranger la dame. »
    « Merci Cléon, c’est gentil. » chuchote doucement l’Immortelle à l’attention de l’enfant.

    C’était un compliment dénudé de toute convoitise, de tout désir. Il était si petit. Si innocent qu’elle n’arrivait à garder son masque d’austérité quand il la fixait aussi gentiment. Elle franchit finalement le seuil, et la porte se referma derrière elle. Peut-être que ce boulot lui irait bien, après tout ?


* * *


    Kalliopê leva les yeux à l’instant où la porte s’ouvrait. Démétrius avait l’air fatigué des longues journées. Elle lui adressa un doux sourire en le saluant, réprimant un rire lorsque Cléon déclara qu’elle le laissait sûrement gagner ; perspicace, cet enfant. Il avait failli plus d’une fois découvrir qu’elle était dotée du don d’ubiquité. Il fallait redoubler de vigilance avec ce petit monstre dans les parages. Elle rangea calmement les cartes pendant que le garçon attendait son père. Elle le suivit des yeux lorsqu’il déboula dans la cuisine, avec son air de petit chien battu sur le visage. Quelques minutes plus tard, le lutin était en face d’elle lui demandant quel type de pizza lui plaisait le plus. Elle haussa les sourcils, sans comprendre, et il s’empressa de lui expliquer le rituel des deux hommes de la maison.

    « Oh, c’est un véritable honneur alors ?! Euh… En réalité je n’ai jamais mangé de pizza, à la maison je… »
    « Kalli’ ! » la coupa Cléon.
    « Bon, bon, d’accord ! » capitula-t-elle en riant de bon cœur « Fais-moi la surprise ! »

    Sautillant, plein de joie, il retourna auprès de son géniteur. Quelques instants plus tard, les Petridis étaient tout les deux dans le salon. Ils attendaient leur livraison. Active, la Déesse ramena quelques boissons fraîches de la cuisine sans que l’on ne lui eut rien demandé. Elle prit un verre dans chaque main, en tendit un à son patron et s’assit sur le canapé, en jetant un coup d’œil à l’enfant qui se remettait à jouer aux cartes, seul.

    « J’espère que la journée n’a pas été trop dure ? »

    Son regard sombre vint se poser sur Démétrius. Un sourire étira ses lèvres. Elle ne comprenait pas pourquoi elle le trouvait si attirant, et si réconfortant à la fois. Elle ne devrait pas être sujette à cela. D’autres flashs concernant Thésée surgirent dans son esprit, mais elle fit comme si de rien n’était.

    « Merci de m’inviter, ce soir. »

    Son sourire s’étira. Elle était sincèrement ravie. Hestia porta sa boisson à ses lèvres et se désaltéra longuement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les rêglements sont faits pour être transgressés (Busy)   Sam 7 Fév - 21:46

    Cléon arriva dans la cuisine en flèche, lui annonçant que Kalli lui avait dit de lui faire la surprise. Démétrius réfléchis alors à ce qu'il pensait être les goûts alimentaires de la gentille nounoue en se souvenant des repas qu'elle faisait elle-même durant le reste de la semaine. Il commanda donc, trois pizza différentes - de petite taille - une aux trois fromages, la seconde au style grec et la troisième, toute garnie. Si Kalli n'avait jamais goûter la pizza, elle pourrait toutes les essayer pour voir ce qui lui plait le plus. En raccrochant le téléphone, il posa la main sur la tête de son fils et le suivi jusqu'au salon, se demandant ce qu'ils allaient bien pouvoir faire comme activité père-fils-nanie. Sur le coup, il pensa à quelques jeux qu'il y avait dans la chambre de Cléon. Il y avait un jeu de mémoire, celui ou l'on dépose une série de carton à plat sur une table et ou l'on devait trouver les paires, puis à un autre ou il fallait mimer les mots sur un carton afin de le faire deviner aux autres. Le mieux pour l'instant était d'attendre le repas et de jouer ensuite.

    Il ne fallu pas beaucoup de temps à Kalli pour reprendre son rôle de ménagère et apportes des boissons fruités et fraîches aux deux hommes de la maison. Cette fois, Démétrius en fut plus qu'heureux. Avec la température à l'extérieur, il songeait depuis un moment à installer un système d'air climatisé dans cette demeure. Puis quelque chose vint surprendre Démétrius. Kalliopé lui parla de sa journée de travail, lui disant qu'elle espérait que cela n'avait pas été trop dure pour lui. Ce fut comme un choc pour lui, car on ne lui avait pas posé ce genre de questions depuis environ quatre ans. Il entendit presque Rebecca lui parler à la place de Kalli. Une sensation étrange de tristesse monta à la gorge de Démétrius qui prit une gorgée de la boisson fraiche pour faire passer le tout. Pourtant, il garda le sourire. Elle le remercia aussi de l'invitation.

    "Il faut remercier le vrai patron de l'histoire" répondit-il en faisant un signe de tête vers Cléon qui était tout près. "En ce qui concerne ma journée de travail, je dois dire que je me sens réellement vieux depuis que mes fesses n'endurent plus les balades à dos d'âne, mais sinon tout à bien été en général! La température était torride, mais il y avait du vent."

    Démétrius entrait dans les détails, pour faire la conversation. Le fait qu'on n'ait pas prit de ses nouvelles de la sorte depuis des années y était aussi pour quelque chose. Voyant qu'il se mettait à bavasser comme une personne mal à l'aise, il retourna la question, dans ses propres mots.

    "Le petit monstre n'a pas été trop dur avec toi?"


    [Désolé, c'est très court! Mais je suis pressé et je me sentais mal d'avoir sauté deux jours sans répondre^^]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les rêglements sont faits pour être transgressés (Busy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les rêglements sont faits pour être transgressés (Busy)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Duo] [Eomer Theoden Theodred - Glorfindel Eowyn Dunhere] Les alliés sont faits pour mourrir
» [Duo] [Beorn/Bifur/Dain - Caldara/Dwalin/Eowyn] Les héros sont faits pour mourrir ...
» Savannah › Certaines règles sont faites pour être brisées
» Yodawan
» [EDH] Des mises à jours sont disponibles pour votre Kaalia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
God Only Knows :: « Epilogue » :: Corbeille :: Saison Une :: RP's-
Sauter vers: